02 août 2006

Le loutre spirit

Souvent on m'arrête dans le rue pour me demander, à genoux, comment on devient catapulteur de loutres. C'est une vaste question. Être catapulteur est un vrai sacerdoce (attention je suis susceptible d'employer des mots complexes, donc amateurs de Diam's et autre r'n'b évitez de lire mon blog). Bien sûr on peut aller voir un Maître catapultier, se construire une catapulte et catapulter à l'arrache. Mais tout ça ne fera pas de vous des catapulteurs. Pour catapulter des loutres il faut penser comme une loutre. Il faut s'empreigner de son esprit, il faut le inner otter. Le inner otter c'est ça, avoir l'esprit de la loutre en soi. C'est grace à cela qu'on devient champion de catapultage de loutres. Ca ne s'acquiert pas. On l'a ou on l'a pas. Pour ma part je l'ai (et plutôt deux fois qu'une!). Avant chaque compétition de catapultage on doit faire un tour dans les forêts ancestrales des loutres en Roumanie. Là, torse nu (même les filles...*bave*) et un bandana couleur loutre autour de la tête on pratique des exercices de méditation. Le taï Shui Loutres. Ca nous purifie et nous donne la force nécessaire pour revigorer notre inner otter. Parfois on coupe des arbres...pour la déconne.
Sans cet esprit loutresque qui nous habite, NOUS les champions du catapultage de loutres, notre art n'aurait aucun sens.
Pour plus d'informations tu peux, jeune lecteur avisé, lire le fantastique livre de Henri Tarfafalada intitulé : inner otter, c'est plus meilleur, publié aux éditions du Hérisson Mort (1992).

1 commentaire:

V. a dit…

Bonjour. Je crois qu'il serait bon de conseiller aussi la lecture du magnifique livre de Magnus Karlovski, Les maisons de l'Inner Otter, une année passée chez les lanceurs de loutres scandinaves.

C'est très beau, très bien écrit et on apprend plein de choses sur le catapultages des loutres