03 août 2006

meeting de Lausanne : les loutres au pays des marmottes

Hier, à Lausanne (en Suisse je crois) se tenait le meeting de...Lausanne (merde c'est logique ça). Meeting de catapultage de loutres (bah ouais pas un meeting de fromagers hein, qu'est-ce que j'aurais foutu à un meeting de fromager?). J'arrive à 9h du mat, direction le stade. Là je fais des reperages. Je vois mes plus brillants adversaires en faire de même, notamment le redoutable nain mexicain Juan Garcia Lopes. Oui, un nain mexicain. Un jour, par erreur, il s'est autocatapulté. C'était drôle! Mais d'un drôle! Ah la la...ces nains...toujours là pour déconner. Ensuite, direction l'hôtel. Là...rien de passionnant, je dors jusqu'à 14h. Bah oui, j'aurais été accompagné j'aurais coquiné, mais là j'étais seul avec mes loutres. J'allais quand même pas...non...si? Bande de pervers! Donc, mes loutres et moi nous rendons à 14h30 au stade d'entrainement...de Lausanne. Logique hein? Arrivé au stade je catapulte une demi-douzaine d'animaux. Je règle mes tirs. Ah oui, jeune lectrice nymphomane tu te demandes surement à quoi ressemble un stade d'entrainement lors d'une competition de catapultage de loutres hein? Et tu as bien raison de te poser la question! En fait on voit des loutres voler de tous les côtés. On entend souvent le son sourd du corps de la loutre qui frappe violemment le sol. C'est tellement fun!

L'entraînement fini, direction le stade! Là drapeaux et trompettes nous accueillent tels de valeureux gladiateurs. Les catapulteurs prennent place et commencent à fabriquer leur catapulte en bois de cagette. On commence par la première catégorie : la distance. Juan Garcia Lopes est en tête à mi competition. Mais je réussi à le depasser dans mon dernier tir. J'ai veritablement fait planer la loutre grace à l'effet Leandro. L'effet Leandro est une loi de physiques qui dit que toute loutre catapultée plane selon les courants ascendants. Le lancer tendu, qui consiste je te le rappelle jeune lecteur fainéant, à envoyer le plus de loutres possible dans un temps imparti, commence. Là c'est l'Allemand Karl Karloff qui prend rapidement la tête. Une vraie machine ce type là! Il finit premier, moi je suis deuxième. Un peu dégouté je le traite de loutre sechée. Je crois qu'il l'a mal pris. Le bouquet final arrive : le top crash. Epreuve de précision par excellence où il faut viser des cibles posées sur des murs en béton armé et de plus en plus lointaine. Et là je suis le roi, le king, le boss, enfin...imbattable. Je vise dans le mille à chaque fois. Juan Garcia Lopes casse sa catapulte, il est éliminé. Karl Karloff lui tient bon mais que voulez-vous qu'ils fassent contre le maître de la discipline. C'est moi hein le maître de la discipline, je dis ça au cas où tu n'aurais pas compris.

Au final je remporte le meeting de Lausanne. Je reçois une jolie médaille sur laquelle on peut voir une loutre écrasée contre un mur. Rendez-vous dans une semaine pour le meeting de Sarajevo (si si).

Aucun commentaire: