06 août 2006

Scandale au meeting de Sarajevo!

Tout se passait bien ce dimanche 06 aout. Le soleil était au rendez-vous. Tout se passait bien dans le grand stade de Sarajevo pour le meeting de catapultage de loutres. La troupe des nains farceurs de Bosnie avait ouvert la cérémonie. C'est une troupe réputée sur le circuit des compétitions de catapultage de loutres. Leur spécialité est le break dance nu. Oui, ils breakdansent à poil...Soit on trouve ça génial, soit on vomit. Tout allait bien. La première épreuve allait commencer. Nous (les fantastiques catapulteurs) nous mettions en place, construisant avec ferveur et religiosité nos catapultes en bois de cagette. Quand...tout à coup, une dizaine de personnes munies de banderoles ont envahies la pelouse. Sur les banderoles on pouvait lire : "non au catapultage!" ou "les loutres, c'est la vie!". Trois d'entre eux ont pris quelques loutres dans les bras (ils m'ont notamment volé Eclair 6, une loutre que j'avais spécialement entrainée pour cette competition. Ah oui, elle s'appelle Eclair 6, car les 5 autres sont mortes à l'entrainement) et ont rejoint leurs amis au centre du terrain, s'asseyant en cercle et vociferant des propos outrageux envers notre sport!

Cette bande de hippies se reclamait du PAC (Parti Anti-Catapultage). Une association qui lutte activement pour que notre sport incroyable soit puni par la loi. Une honte je vous dis! Catapulter des loutres est un droit inscrit dans la Constitution et dans la charte des Droits de l'Homme des Nations Unies! On ne peut pas y toucher! Ils se sont mis à chanter, frapper des mains. La police les encerclaient et demandait à tout le monde d'être calme (et ce dans un français im-pe-cable!). De façon sournoise (à la française comme diraient mes collègues) j'ai pris un bout de bois pointu (du bois de cagette bien sûr). Mes amis catapulteurs en ont fait autant. Nous l'avons caché dans nos pantalons (j'ai vraiment du mal à garder le même temps de conjugaison du début à la fin moi, je dois être anorexique). Nous nous sommes approchés par le flan nord/nord-est. Et là, sans prévenir, nous nous sommes jetés sur les membres du PAC! J'ai décoché un frapper de planchette dans la tête d'un petit brun chevelu qui lui a décolé la gencive. Une loutre a été catapultée et s'est enfoncée dans le ventre d'une blonde à moitié hysterique (comme toutes les filles! je les aime pas les filles!). La loutre lui a transpercé l'intestin grêle figurez-vous. Je suis pas mauvais en anatomie interne. Un des nains de la troupe des nains farceurs a achevé au sol un grand manifestant maigre. Il lui a fracassé la crâne avec un tournevis cruciforme! 3 trous en triangle, du travail à l'ancienne quoi.

Mais que faisait la police? me demanderais-tu jeune lecteur alcoolique. La réponse est simple : rien. Mais vraiment rien. Il y en a un qui lisait Le Parisien Bosniaque (c'est l'équivalent du journal Le Parisien mais en Bosnie). Pendant que je terminais à coups de bouteille de Banga une petite blonde à lunettes j'ai entendu un des policiers raconter une blague, en bosniaque cette fois ci (mais ne t'inquiète pas intrépide lectrice je suis un maître en langue...ça te fait frémir hein). Je vous la mets, elle est franchement bonne : "C'est l'histoire de Totovic. Totovic va à l'école à Sarajevo. Il arrive devant la grille de l'école et il explose sur une mine!" Elle est forte hein.

Et là Dieu dit à Moïse : "tu ne mangeras point de sauce aïgre douce" Oulah je m'égare moi. Non, ce que je voulais dire c'est que ça s'est fini dans un bain de sang. On a entassé les cadavres...euh je veux dire les blessés dans les douches. On a juste gardé quelques têtes et autres mains pour les catapulter (pour regler nos tirs). Quoi vous êtes choqués? Vous, quand des gens entrent dans votre jardin sans votre accord vous ne les dechiquetez pas à coups de tessons de bouteille? Moi, si. Comme tout bon citoyen français.

Le reste de la competition s'est bien passé. Aucun incident, Eclair 6 a été catapultée et s'est explosée sur un mur de béton (j'ai gardé une canine en souvenir). Les nains farceurs ont fini bourrés et ont tabassé un militaire dans les travées du stade. Le soleil est tombé et la marche en avant du catapultage de loutres a repris.

Que Dieu benisse les loutres.

Aucun commentaire: