29 août 2006

L'effet Leandro : par amour pour un philippin...

Il y a quelques temps de cela je vous avez brièvement parlé de l'effet Leandro. Je le definissais ainsi : "l'effet Leandro est une loi de physiques qui dit que toute loutre catapultée plane selon les courants ascendants". Mais de quel esprit brillant, de quel lobe frontal juteux est sortie la théorie de l'effet Leandro?
Tout commence en 1889, à Baldington, ville côtière d'Angleterre. Le professeur de physiques de l'université locale, Smith Smithson (cf photo), travaille depuis plusieurs mois déjà à tenter de transformer la bouse de vache en or. Ce sympathique scientifique avait déjà eu ses heures de gloire avec de nombreuses inventions. Citons entre autres le tournevis triangloforme et le célèbre fil à couper les noix de coco. Smithson était un catapulteur éclairé. Il aimait tater de la catapulte avec ses amis professeurs. Un jour de grands vents il catapulta une loutre. Cette loutre sembla planer de façon verticale pour atteindre une hauteur vertigineuse. Smithson écrivit à ce sujet : "l'animal loutresque semblait s'élever vers la stratosphère, aurait-il approché Dieu?" Un vrai poète hein.
Smithson retourna dans son laboratoire. Il enduisit une loutre de bouse. Pourquoi? Comme ça, pour le fun. Ensuite il s'amusa à lancer des loutres en direction du plafond et à étudier leur chute. Au bout de 23 cadavres de loutres il décrèta qu'il était totalement inutile de lancer des loutres en direction du plafond. En octobre 1889 il catapulta 147 loutres depuis la falaise de Baldington pour étudier les courants ascendants. Il réussit à mettre au point la fameuse théorie sur l'effet Leandro. Toutes les loutres projetées suivaient les courants ascendants sud/sud-est et ce selon un angle de catapultage précis. Grace à sa découverte son université remporta le tournois inter-universitaire de catapultage de loutres. L'effet Leandro prenait son envol...héhé...courant ascendant, envol...nan? Ok...

Deux questions se posent à toi là je sens petit homme au regard fourbe.
1/Quid des bouses et de l'or? Bah en fait rien. Il n'a jamais réussi à convertir la bouse en or. Il a pourtant maintenu cette idée toute sa vie ce qui lui a valu un internement psychiatrique forcé. On lui a pratiqué une ratectomie (ça consiste à remplacer une partie du cerveau par un rat vivant). Il est mort, suicidé par crucifixion.
2/Pourquoi l'effet Leandro s'appelle t-il ainsi? Smith Smithson entretenait depuis 1885 une relation amoureuse avec un jeune philippin de douze ans nommé Leandro. Il est mort en 1888 suite à un terrible accident de fermeture éclair. Pour lui rendre hommage Smithson a appelé sa découverte l'effet Leandro.

Pour les scientifiques qui lisent mon blog (et je sais qu'ils sont nombreux) voici la formule mathématique de l'effet Leandro. Vous pourrez vous en servir lors de vos prochains contrôles de maths (et pour dégraisser vos roues de vélo aussi) :

[(a+b)*Y²+T34L]/D(x+R)-merguez32

Tellement évident quand on y pense...

Aujourd'hui l'effet Leandro est utilisé par tous les catapulteurs avisés.

23 août 2006

Itinéraire d'un catapulteur pas franchement gaté - part I

Hier, lors de la réunion de Londres (petite compétition sympathique de catapultage de loutres), alors que j'allais lancer ma derniere loutre de la journée (Speedy III elle s'appelait), j'ai eu un flash. Mais non jeune lecteur aux troubles psychiques prononcés, pas un flash d'appareil photo. Un flash, genre souvenir fulgurant. Je me suis en effet rendu compte que cela faisait vingt ans que j'étais sur le circuit du catapultage. Vingts ans de bois de cagette, de compétition et de chair fraiche de loutres écrasées. Vings ans...

Tout a commencé dans les mines de sel de Dunkerque. Oui, à l'époque, en 1986, Dunkerque était reputée pour son sel. Un magnifique sel marron qu'on appelait or brun. J'avais six ans. J'étais déjà bien beau garçon. Je portais une sublime moustache brune (cf photo). Je faisais la fierté de mes parents. Ah mes pauvres parents. Ils étaient malades et allités toute la journée...les feignaces. Je devais travailler avec mes huit frères et soeurs toute la journée. Nous abattions encore et encore des blocs de sel. Le soir nous rentrions ereintés, fatigués à l'extrême, dans le froid du grand nord de la France.

Un jour, sur le chemin du labeur (mais non n'applaudis pas, je m'inspire juste de Voltaire et autres Hugo pour mes textes) j'ai rencontré un vieil homme. Il semblait malade. En tout cas il avait du sang qui coulait de sa bouche...c'était peut-être juste un coup de froid hein. Il m'a dit :"jeune garçon, approche...approche...je vais te parler d'un sport incroyable...". Et là il m'a parlé du catapultage de loutres. Il a sorti de sa poche un vieux bout de parchemin. C'était le plan d'une catapulte en bois de cagette. Puis, alors que je tournais les talons, il m'a dit une chose étrange "aide moi, je vais mourir...". J'ai pas saisi sur le coup. Mais maintenant je réalise qu'il n'allait vraiment pas bien.

Le soir, après le travail j'ai eu la force d'étudier le plan. J'ai sorti du bois de cagette, cagettes qui à l'époque nous servaient à contenir des pommes de terre moisies, et un tournevis cruciforme taillé dans du silex (on était bien ingénieux en ce temps là). Dans ma petite chambre éclairée à la lueur d'une unique bougie j'ai construit ma première catapulte à loutres. Mais, il me manquait quelque chose...ah oui! les loutres! J'ai catapulté quelques rats au début. Les rats chez nous étaient de la taille d'un enfant de deux ans. Où trouver des loutres à Dunkerque? Réponse : nulle part. Ma décision était prise, suivre les conseils du vieillard et aller en Roumanie (oui, parce qu'en fait j'ai fait une ellypse, il m'avait parlé de la Roumanie etc hein) et ramasser quelques loutres pour devenir CATAPULTEUR!

à suivre...

19 août 2006

l'affaire Vestino

12 octobre 2002. En plein championnats des Etats-Unis de catapultage de loutres l'affaire Vestino éclate. Michael Vestino, bel athlète nord Américain, est un des plus grands catapulteurs de l'histoire de notre sport. Mais, le 12 octobre 2002 il est contrôlé positif à divers produits dopants. Pire encore, il a dopé ses loutres avec les mêmes produits pour accentuer l'effet Léandro (cf un article précédent). La nouvelle fait l'effet d'une bombe et la justice s'empare du dossier. En novembre de la même année Vestino est entendu à plusieurs reprises par le juge Philip Drummond mais nie tout en bloc. Le travail de la police se poursuit et traque les fournisseurs du body-buildé catapulteur. Elle remonte, ce qu'on appelera plus tard, la piste philippine. Vestino, d'après le FBI, se fournissait en dopants auprès de pécheurs chimistes d'un petit port de Californie. Ils étaient spécialisés dans le pot roumain (oui, des Philippins préparant des pots roumains ça fait bizarre...). Ce pot miraculeux pour des êtres vils et sans scrupule désireux de victoires était constitué d'EPO, de testostérone, d'aspirine, de sang de taureau et d'extraits de malabars bi-gout. Vestino est inculpé de complicité de trafic de stupéfiants et d'import illégal de malabar sur le territoire américain (sucrerie interdite depuis le détournement d'un 747 par un terroriste armé d'un malabar citron et d'un tatoo lavable à l'eau en 2000). Il est jugé en juin 2003. La défense de son avocat, maitre A. Tobblerone, consiste à démontrer que son client est atteint de somnambulisme spontané et qu'il a commercé avec les Philippins dans un état second et que sa seule drogue ce sont les loutres et rien que les loutres. Ah oui, rappelons que maitre A. Tobblerone a été radié du barreau en 1997 pour triple meurtre mais a été réabilité par grace présidentielle (à l'époque les Etats-Unis manquait d'avocats). Le 29 juin 2003 le verdict tombe : Michael Vestino, le grand Michael Vestino, cet homme qui a battu moult records de catapultage de loutres, ce modèle pour des milliers de jeunes catapulteurs, est condamné à la peine de mort par injection de sauce aigre douce. A sa sortie du tribunal (cf photo) il déclare : "Le vrai coupable c'est Malabar!". Son appel est rejeté et Vestino est executé dans la petite ville de Falson river, petite bourgade du Texas, bien achalandée, ils ont d'ailleurs un magnifique petit casino, et une spécialité culinaire assez délicieuse : le ragout de raton-laveurs, miam!

Cette histoire a énormément marqué ma génération de catapulteurs. Depuis on évite les malabars. Mais, le plus important c'est que nous savons dire non, non à la drogue! La drogue...ça pique! Ce sera d'ailleurs le slogan de la campagne anti-dopage mise sur pieds par la Federation Americaine de Catapultage de Loutres.

En 2005 Brian DePalma réalise le film "Vestino's file", narrant la triste fin de vie du champion, avec dans le rôle principal Johnny Depp.

13 août 2006

Le coup de pouce de Jean-Yves Rousseau

Bonjour à vous amateurs de loutres fraichement écrasées. Je me présente, Jean-Yves Rousseau. Je suis chargé du recrutement des nouveaux catapulteurs au sein de la Fédération Française de Catapultage de Loutres. P'tit Praince m'a donné la parole pour cet article de blog car de nombreuses lettres, faxes, téléscripts et courriers électriques m'arrivent chaque jour avec cette question : quelle est la procédure à suivre pour pouvoir catapulter tout à fait légalement? Je vais tenter d'éclairer vos lanternes dans les lignes qui suivent.

1/La demande de dossier :
Vous savez, nous à la fédération française de catapultage, on ne rigole pas avec les procédures. Avec mon collègue, Pierre-Francis, tous les jours on reçoit des lettres mal rédigées nous demandant des dossiers d'inscription. Non mesdames et non messieurs! Il y a une procédure! Nous l'appelons la procédure "couscous merguez". Dans un premier temps il faut écrire sur une feuille type A4 une demande précise de dossier commençant obligatoirement par : "Par l'esprit de Jean Lefebvre je vous fais part de ma demande..." Sans cette motion aucun dossier ne vous sera envoyé! Non non non! L'enveloppe doit être en papier blanc type AX K-Way. Tout ça envoyé à cette adresse :

Fédération Française de Catapultage de Loutres
Service du recrutement
3 avenue de la putréfaction
75008 Paris


2/Le dossier :
Une fois votre lettre reçue elle est étudiée. Si la demande semble crédible et répond aux critères précédemment énoncés alors nous vous envoyons un dossier. Sur la photo vous pouvez me voir en train de préparer les formulaires. Comptez, il y a bien sept cartons. Le dossier à remplir s'étale sur plus de 450 formulaires par carton. Soit sept fois 450 feuillets à remplir! Sachez que si vous faîtes une seule erreur sur une feuille TOUT le dossier va à la poubelle! Nous, à la Fédération, on ne rigole pas avec le réglement! Les cartons sont livrés par traineau tiré par chiens. Une technique ancestrale héritée des pionniers du catapultage.

3/Le réglément intérieur :
Si votre dossier est approuvé par la comission de recrutement alors oui, à partir de ce moment vous pouvez recevoir le permis de catapulter. Vous devez venir le chercher à Paris. On vous remet aussi le réglement intérieur. En quoi consiste ce réglement? Il indique qu'il faut suivre les règles de la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres et d'autres règles spécifiques à la fédération française.

-Règles internationales-
a)La catapulte doit être fabriquée en bois de cagettes b)La loutre doit obligatoirement venir de Roumanie c)Une loutre morte est morte pour sa patrie
d)Le seul moyen de propulsion d'une loutre en compétition est la catapulte construite par le catapulteur
e)Les compétitions de catapultage sont organisés par les fédérations officielles et seulement par elles
f)Un catapulteur est un sportif, ses actes ne sont en aucun cas condamnables par la loi
g)Il est interdit de croire à une quelconque malédiction frappant les catapulteurs à cause du sang versé par les loutres malgré la mort inexpliquée de 122 catapulteurs depuis la création de la Fédération Internationale de Catapultage.
-Règles françaises-
h)Les restes des loutres mortes doivent finir dans une paëlla géante
i)En compétition internationale les catapulteurs français doivent porter le béret
j)Il est interdit de siffler la Marseillaise même si on est atteint de siffliflexion (maladie des muscles faciaux entrainant un sifflement compulsif)
k)Croire que la réalité que l'on vit n'est pas la réalité objective et qu'en fait tout est une histoire de matrice est une pure hérésie
l)Le non respect d'un article du réglément intérieur entraine l'annulation immédiate du permis de catapulter et des sévices corporelles à base de pinces, miel et tournevis cruciforme.

4/Epilogue :
J'espère que vos lanternes sont un peu plus éclairées maintenant chers curieux. Le catapultage de loutres est un veritable art et il est donc normal que les permis de catapulter soient difficiles à obtenir. Mais, si c'est votre passion, si vous sentez en vous poindre le inner otter, alors oui, faîtes donc la demande de dossier! N'hésitez pas! Catapultez vous!
Je remercie P'tit Praince pour m'avoir généreusement donné la parole. Il est tellement bon et surtout très bel homme. P'tit Praince si tu savais mes sentiments pour toi. Si tu savais comme je frémis lorsque ton petit corps musclé propulse une frêle loutre à mille lieues de là...Rien que d'y penser je sue. Désolé je m'égare!
Si vous voulez une information rapide n'hésitez pas à consulter le site internet de la fédération. Je vous rémercie mille fois d'avoir lu! Bon, moi faut que j'aille acheter du pain...

site internet de la fédération française de catapultage de loutres:
www.federationfrancaisedecatapultagedeloutres.com

site internet de la fédération internationale de catapultage de loutres:
www.wefuckotterstogether.com

10 août 2006

Jean Lefebvre : une figure du catapultage mondial

Jean Lefebvre. Quel grand homme! Quel grand acteur! Personne ne l'a oublié. En tout cas nous, catapulteurs de loutres, ne l'avons pas oublié. Jean Lefebvre n'était pas qu'un saltimbanque amateur de Tourtel. Non, il était avant tout président d'honneur de la Federation Française de Catapultage de Loutres. C'était notre Charlton Heston à nous. Il s'était mis au catapultage dès l'âge de 19 ans. Il a été un des piliers de ce qu'on a appelé la bande des quatre. Groupe de resistants qui, pendant la seconde guerre mondiale, molestait voire tuait des militaires nazis à coups de catapultage de loutres. La bande des quatre a fait partie du gouvernement d'après guerre (en 1945). Le catapultage de loutres, sur les conseils de Jean Lefebvre, devenait obligatoire à l'école. Malheureusement l'année suivante les communistes sont revenus sur cette loi (raah les cocos!). Jean Lefebvre n'a eu de cesse de promouvoir le catapultage de loutres à travers le monde. Lors de la cérémonie des Oscars de 1958 il a reçu le prix du meilleur acteur pour le célèbre film Les mangues de l'amertume. Lors du speech qui suit la reception du trophée il déclare :"otters forever!". Phrase qui fera couler beaucoup d'encre car à cette époque le catapultage de loutres a mauvaise presse aux Etats-Unis (le gouverneur de Californie avait dit en 1955 que c'était une secte). Au Japon, lors d'une représentation théatral, Jean Lefebvre porte sur sa veste le blason officiel de la fédération française de catapultage : une loutre dechiquetée. Là ça ne fait pas de scandale. Logique, la viande de loutre est très appréciée au pays du soleil levant.
Jean Lefebvre fera ce genre de petit clin d'oeil dans ses films. Dans la série du gendarme avez-vous déjà remarqué ce qui était accroché à la veste de l'acteur sous son principal insigne? Eh oui, un pin's de loutre! Dans Matrix où il apparait sous les traits d'un agent (notamment lors du combat sur le toit) il porte des lunettes signées...Rayloutres.
En 1998 il reçoit un César d'honneur. Et dans sa liste de remerciements il saluera ses amis catapulteurs, son gang comme il l'appellera.

En 2004 il meurt. Le grand Jean Lefebvre, que tous pensaient immortel, est mort. Le jour de son enterrement c'est pas moins de 1000 catapulteurs (dont votre humble serviteur) qui l'accompagnent dans sa dernière demeure. La Federation Internationale de Catapultage de Loutres décrète un mois de deuil. Des suicides collectifs sont observés ici ou là. La grande figure du catapultage français n'est plus là pour nous guider.
Bien sûr d'autres personnalités françaises catapultent. Parmi elles on nommera Renaud (le chanteur), Jamel Debbouze (l'humoriste), Nicolas Sirkis (le chanteur...ouais enfin la voix d'Indochine) et autres Pierre Richard. Mais personne, non personne, ne remplacera le grand catapulteur qu'était Jean Lefebvre.

Adieu Jeannot. J'espère qu'au Paradis tu catapultes comme un fou sirotant une Tourtel bien fraiche...

06 août 2006

Scandale au meeting de Sarajevo!

Tout se passait bien ce dimanche 06 aout. Le soleil était au rendez-vous. Tout se passait bien dans le grand stade de Sarajevo pour le meeting de catapultage de loutres. La troupe des nains farceurs de Bosnie avait ouvert la cérémonie. C'est une troupe réputée sur le circuit des compétitions de catapultage de loutres. Leur spécialité est le break dance nu. Oui, ils breakdansent à poil...Soit on trouve ça génial, soit on vomit. Tout allait bien. La première épreuve allait commencer. Nous (les fantastiques catapulteurs) nous mettions en place, construisant avec ferveur et religiosité nos catapultes en bois de cagette. Quand...tout à coup, une dizaine de personnes munies de banderoles ont envahies la pelouse. Sur les banderoles on pouvait lire : "non au catapultage!" ou "les loutres, c'est la vie!". Trois d'entre eux ont pris quelques loutres dans les bras (ils m'ont notamment volé Eclair 6, une loutre que j'avais spécialement entrainée pour cette competition. Ah oui, elle s'appelle Eclair 6, car les 5 autres sont mortes à l'entrainement) et ont rejoint leurs amis au centre du terrain, s'asseyant en cercle et vociferant des propos outrageux envers notre sport!

Cette bande de hippies se reclamait du PAC (Parti Anti-Catapultage). Une association qui lutte activement pour que notre sport incroyable soit puni par la loi. Une honte je vous dis! Catapulter des loutres est un droit inscrit dans la Constitution et dans la charte des Droits de l'Homme des Nations Unies! On ne peut pas y toucher! Ils se sont mis à chanter, frapper des mains. La police les encerclaient et demandait à tout le monde d'être calme (et ce dans un français im-pe-cable!). De façon sournoise (à la française comme diraient mes collègues) j'ai pris un bout de bois pointu (du bois de cagette bien sûr). Mes amis catapulteurs en ont fait autant. Nous l'avons caché dans nos pantalons (j'ai vraiment du mal à garder le même temps de conjugaison du début à la fin moi, je dois être anorexique). Nous nous sommes approchés par le flan nord/nord-est. Et là, sans prévenir, nous nous sommes jetés sur les membres du PAC! J'ai décoché un frapper de planchette dans la tête d'un petit brun chevelu qui lui a décolé la gencive. Une loutre a été catapultée et s'est enfoncée dans le ventre d'une blonde à moitié hysterique (comme toutes les filles! je les aime pas les filles!). La loutre lui a transpercé l'intestin grêle figurez-vous. Je suis pas mauvais en anatomie interne. Un des nains de la troupe des nains farceurs a achevé au sol un grand manifestant maigre. Il lui a fracassé la crâne avec un tournevis cruciforme! 3 trous en triangle, du travail à l'ancienne quoi.

Mais que faisait la police? me demanderais-tu jeune lecteur alcoolique. La réponse est simple : rien. Mais vraiment rien. Il y en a un qui lisait Le Parisien Bosniaque (c'est l'équivalent du journal Le Parisien mais en Bosnie). Pendant que je terminais à coups de bouteille de Banga une petite blonde à lunettes j'ai entendu un des policiers raconter une blague, en bosniaque cette fois ci (mais ne t'inquiète pas intrépide lectrice je suis un maître en langue...ça te fait frémir hein). Je vous la mets, elle est franchement bonne : "C'est l'histoire de Totovic. Totovic va à l'école à Sarajevo. Il arrive devant la grille de l'école et il explose sur une mine!" Elle est forte hein.

Et là Dieu dit à Moïse : "tu ne mangeras point de sauce aïgre douce" Oulah je m'égare moi. Non, ce que je voulais dire c'est que ça s'est fini dans un bain de sang. On a entassé les cadavres...euh je veux dire les blessés dans les douches. On a juste gardé quelques têtes et autres mains pour les catapulter (pour regler nos tirs). Quoi vous êtes choqués? Vous, quand des gens entrent dans votre jardin sans votre accord vous ne les dechiquetez pas à coups de tessons de bouteille? Moi, si. Comme tout bon citoyen français.

Le reste de la competition s'est bien passé. Aucun incident, Eclair 6 a été catapultée et s'est explosée sur un mur de béton (j'ai gardé une canine en souvenir). Les nains farceurs ont fini bourrés et ont tabassé un militaire dans les travées du stade. Le soleil est tombé et la marche en avant du catapultage de loutres a repris.

Que Dieu benisse les loutres.

04 août 2006

Molko, l'ami des loutres

Comme vous le savez le 02 septembre a lieu le festival loutre'n'roll à Beauvais. Ah, vous ne saviez pas? Quoi, vous ne savez même pas ce qu'est le festival loutre'n'roll? Mais on vous apprend rien à l'école ou quoi?! Bon, loutre'n'roll c'est un festival qui alterne compétition de catapultage de loutres et concerts de rock. Cette année le plateau musical sera relevé. En effet on attend entre autres : les Musclés, les Forbans, Kyo et...Placebo! Oui mesdames et messieurs, Placebo. Ce fantastique groupe de rock à Billy plus ou moins anglais cloturera le festival. Ah oui, cloturer ça ne veut pas dire qu'ils vont poser une cloture hein. Mais, une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule (enfin ça c'est pas toujours vrai) Placebo a aussi annoncé qu'ils joueront pas moins de 6 nouveaux titres. 6 chansons écrites spécialement pour le festival. Des chansons à la gloire du catapultage de loutres. En exclusivité mondiale voici la liste des titres : inner otter, otterkaïne, follow the otters flying, bloody catapult, l'amour à la loutre, Katapultrage.
Je vais vous gater jeunes rebelles attirés par le sang, voici une petite interview de Brian Molko himself. Mais si Brian Molko...le chanteur de Placebo...ça vous revient?

-P'tit Praince : "Alors dis moi Brian, comment t'es venue cette incroyable idée d'écrire des chansons spécialement pour le festival?"
-Brian Molko : "(rires)En fait depuis des années Stefan (note de moi : Stefan Olsdal, le bassiste du groupe) et moi on suit les compétitions de catapultage de loutres. On est des vrais fans. En tournée on essaie toujours de se trouver un moment pour se matter un tournoi."

-PP : "Quelle orientation musicale vous avez pris pour ces nouveaux titres?"
-BM : "On a essayé de se mettre dans la peau d'une loutre (rires). On a écrit une sorte de rock pour loutres. Du otter and roll."

-PP : "Est-ce que tu as déjà essayé de te mettre au catapultage de loutres?"
-BM : "Non, moi jamais. Mais Stefan lui a essayé recemment, ça lui a bien plu. Je crois qu'un jour je m'y mettrai."

-PP : "Peut-être lors du festival loutre'n'roll?"
-BM : "(rires)Pourquoi pas! Bonne idée ça!"

Voilà chers lecteurs, j'espère que vous serez nombreux à Beauvais le 02 septembre! Loutre, catapultes et rock'n'roll!

03 août 2006

meeting de Lausanne : les loutres au pays des marmottes

Hier, à Lausanne (en Suisse je crois) se tenait le meeting de...Lausanne (merde c'est logique ça). Meeting de catapultage de loutres (bah ouais pas un meeting de fromagers hein, qu'est-ce que j'aurais foutu à un meeting de fromager?). J'arrive à 9h du mat, direction le stade. Là je fais des reperages. Je vois mes plus brillants adversaires en faire de même, notamment le redoutable nain mexicain Juan Garcia Lopes. Oui, un nain mexicain. Un jour, par erreur, il s'est autocatapulté. C'était drôle! Mais d'un drôle! Ah la la...ces nains...toujours là pour déconner. Ensuite, direction l'hôtel. Là...rien de passionnant, je dors jusqu'à 14h. Bah oui, j'aurais été accompagné j'aurais coquiné, mais là j'étais seul avec mes loutres. J'allais quand même pas...non...si? Bande de pervers! Donc, mes loutres et moi nous rendons à 14h30 au stade d'entrainement...de Lausanne. Logique hein? Arrivé au stade je catapulte une demi-douzaine d'animaux. Je règle mes tirs. Ah oui, jeune lectrice nymphomane tu te demandes surement à quoi ressemble un stade d'entrainement lors d'une competition de catapultage de loutres hein? Et tu as bien raison de te poser la question! En fait on voit des loutres voler de tous les côtés. On entend souvent le son sourd du corps de la loutre qui frappe violemment le sol. C'est tellement fun!

L'entraînement fini, direction le stade! Là drapeaux et trompettes nous accueillent tels de valeureux gladiateurs. Les catapulteurs prennent place et commencent à fabriquer leur catapulte en bois de cagette. On commence par la première catégorie : la distance. Juan Garcia Lopes est en tête à mi competition. Mais je réussi à le depasser dans mon dernier tir. J'ai veritablement fait planer la loutre grace à l'effet Leandro. L'effet Leandro est une loi de physiques qui dit que toute loutre catapultée plane selon les courants ascendants. Le lancer tendu, qui consiste je te le rappelle jeune lecteur fainéant, à envoyer le plus de loutres possible dans un temps imparti, commence. Là c'est l'Allemand Karl Karloff qui prend rapidement la tête. Une vraie machine ce type là! Il finit premier, moi je suis deuxième. Un peu dégouté je le traite de loutre sechée. Je crois qu'il l'a mal pris. Le bouquet final arrive : le top crash. Epreuve de précision par excellence où il faut viser des cibles posées sur des murs en béton armé et de plus en plus lointaine. Et là je suis le roi, le king, le boss, enfin...imbattable. Je vise dans le mille à chaque fois. Juan Garcia Lopes casse sa catapulte, il est éliminé. Karl Karloff lui tient bon mais que voulez-vous qu'ils fassent contre le maître de la discipline. C'est moi hein le maître de la discipline, je dis ça au cas où tu n'aurais pas compris.

Au final je remporte le meeting de Lausanne. Je reçois une jolie médaille sur laquelle on peut voir une loutre écrasée contre un mur. Rendez-vous dans une semaine pour le meeting de Sarajevo (si si).

02 août 2006

P'tit Praince : les sociologues vous répondent!

Face au succès croissant de ce blog, Jean-Gontrand Pimpronchon, sociologue et professeur à l'Université Roubaix 2, expose ici ses idées moisies
"Cher Praince (ndlr : il prononce "Prennsse"), je ne sais pas si vous vous en rendez compte mais votre "blog", comme disent les jeunes, est en train de devenir un vrai phénomène de société. Mon équipe et moi-même vous avons étudié. Oui, Monsieur Praince, vous êtes devenu un veritable objet d'étude. A ce propos, sachez que le mois prochain une première partie de nos travaux sera publiée. Son titre : "De l'interaction socio-culturelle de l'esprit de contradiction et d'amusement certain de Praince et sa théorie des loutres dans notre société moderne".
Tout est parti d'un constat fait dans nos belles écoles. Les professeurs étaient de plus en plus interloqués par les tournois de catapultage de loutres qui s'organisaient à la récréation, dans les cours d'école. On voyait fleurir en ces lieux bois de cagette et autres petits mammifères de Roumanie. Lorsque ces vaillants professeurs demandaient à ces chères têtes blondes le pourquoi du comment de ces joutes endiablées, elles répondaient toutes d'une même voix : "on veut devenir comme Praince, champion du Monde de catapultage de loutres!" Rappelons en effet que vous, Praince, avez décroché ce titre lors d'une finale digne d'un France-Brésil de football. Et 1, et 2 et 3 zéro! Diantre! Que de souvenirs! Ainsi, Praince vous deveniez un exemple pour la jeunesse! Dans la rue il n'est plus rare de croiser de jeunes gens arborant fièrement un T-shirt "moi aussi j'ai la loutres attitude". Votre blog, Monsieur, est lui-même "hype" comme disent les jeunes outre-Atlantique. Canal pelus (ndlr : canal +) a recemment, si je ne m'abuse, consacré une petite chronique à votre joli blog. Célèbres vous et votre blog devenez.
Alors, Praince, quelle est la prochaine étape? La Maison Blanche (car rappelons que vous êtes un citoyen du Monde)? L'Elysée? Ou alors, comme il se murmure ici ou là, n'êtes-vous pas en train de pervertir notre belle jeunesse? Votre blog, et vous ne pouvez pas le nier, cache des idées subsersives!!
C'est ici que je vous laisse, jeune Praince. Avec vos doutes et vos espoirs. Avec votre humour et vos idées contestataires. Avec vos loutres et votre bois de cagette. Avec votre assurance et votre mystère."
Jean-Gontrand Pimpronchon.

Le loutre spirit

Souvent on m'arrête dans le rue pour me demander, à genoux, comment on devient catapulteur de loutres. C'est une vaste question. Être catapulteur est un vrai sacerdoce (attention je suis susceptible d'employer des mots complexes, donc amateurs de Diam's et autre r'n'b évitez de lire mon blog). Bien sûr on peut aller voir un Maître catapultier, se construire une catapulte et catapulter à l'arrache. Mais tout ça ne fera pas de vous des catapulteurs. Pour catapulter des loutres il faut penser comme une loutre. Il faut s'empreigner de son esprit, il faut le inner otter. Le inner otter c'est ça, avoir l'esprit de la loutre en soi. C'est grace à cela qu'on devient champion de catapultage de loutres. Ca ne s'acquiert pas. On l'a ou on l'a pas. Pour ma part je l'ai (et plutôt deux fois qu'une!). Avant chaque compétition de catapultage on doit faire un tour dans les forêts ancestrales des loutres en Roumanie. Là, torse nu (même les filles...*bave*) et un bandana couleur loutre autour de la tête on pratique des exercices de méditation. Le taï Shui Loutres. Ca nous purifie et nous donne la force nécessaire pour revigorer notre inner otter. Parfois on coupe des arbres...pour la déconne.
Sans cet esprit loutresque qui nous habite, NOUS les champions du catapultage de loutres, notre art n'aurait aucun sens.
Pour plus d'informations tu peux, jeune lecteur avisé, lire le fantastique livre de Henri Tarfafalada intitulé : inner otter, c'est plus meilleur, publié aux éditions du Hérisson Mort (1992).

La loutre grise de Roumanie : le parfait coefficient de pénétration dans l'air

Le symbole de la federation internationale du catapultage de loutres est la loutre grise de Roumanie. Ce petit animal de 70 centimètres de long est l'espèce la plus aerodynamique au monde (au niveau du catapultage bien sûr). Son museau profilé permet une parfaite pénétration dans l'air lors de la propulsion. De plus, tu l'auras certainement remarqué jeune lecteur plus ou moins intelligent, la loutre a une peau tannée qui entraîne un minimum de frottement dans l'air. Avant chaque catapultage le catapulteur enduit légèrement le corps de l'animal d'une petite huile oncteuse. Ca permet un meilleur glissement, ou slide (comme disent les pros comme moi) au moment du déclenchement de la machine. Un autre avantage de la loutre grise de Roumanie est qu'elle est plus compacte que ses consoeurs. Du coup lors du "crash" d'après catapultage (bah oui, tout objet catapulté retombe inévitablement sur un objet dur) elle se déchiquette en moins de morceaux. C'est plus facile à nettoyer.

Depuis 1987 les catapulteurs sont invités à avoir leur propre élevage de loutres grises. C'est mon cas. Depuis quelques années maintenant j'élève des loutres sur mon balcon. Ce qui est bien c'est que c'est plutôt silencieux comme animal. En revanche ça pue le poisson...

John Philston B. Butcher

Zidane, Sampras, Douillet...chaque sport a sa figure marquante. Dans le petit monde du catapultage de loutres on a : John Philston B. Butcher (cf photo). C'est le premier catapulteur à avoir réalisé le "carré magique", c'est-à-dire à avoir remporté les 4 tournois du grand chelem d'affilé. Les 4 tournois sont : la loutre d'or de Los Angeles, le tournoi de Londres, la loutrine de Paris et la Cup de Budapest. Remporter ces 4 tournois d'affilé n'avait jamais été fait avant l'arrivée de John Philston B. Butcher. C'est en 1973 que ce fils de croque-mort de Minneapolis agé alors de 22 ans réalise son exploit. A los Angeles il bat le record du monde de la distance. Il est le premier a depasser la barre des 100 mètres. A Londres c'est le record du monde du top crash qu'il bat. A Paris...il ne bat pas de record mais il gagne! Et à Budapest il est couronné roi du catapultage de loutres après sa superbe victoire. En janvier 1974 il est reçu à la Maison Blanche et en 1975 est fait chevalier des arts et des lettres à Paris. Il sera couronné champion du monde à 7 reprises dans au moins une categorie (1975, 1976, 1978, 1980, 1981, 1982 et 1985). En 1987 il prend sa retraite et s'installe à Miami où il devient pécheur de moules. La même année il reçoit la loutre d'or (récompense désignant le meilleur catapulteur de loutres de l'année, offerte par le magazine France Catapultage et créée en 1987).
Merci à toi John!