06 avril 2007

Criterium de Pampelune : gare au rookie!

Les beaux jours reviennent et le bois de cagette est de sorti. Les compétitions de pré-saison se mettent en place. Et, parmi celles ci, le célèbre critérium de Pampelune. Il est particulièrement réputé pour sa violence (dix huit morts lors des douze dernières éditions) et pour les jeunes catapulteurs qu'il révèle.

Hier avait donc lieu cet attractif tournoi. Tous les grands catapulteurs y étaient (moi compris car effectivement je suis un très grand catapulteur...la modestie c'est mon truc). Dans un stade quasiment plein j'ai remporté la distance et ai même tutoyé le record du monde. Bon autant le dire, sur la distance je n'ai quasiment aucun rival (en tout cas aucun rival encore vivant).
Niveau top crash (je rappelle qu'il s'agit de lancer une loutre sur une cible de plus en plus loin) la compétition a été bien plus serrée. Le suédois Ravert BJORNSON, ancien poissonnier unijambiste atteint d'une leucémie, a remporté la compet'. Il est muni d'yeux à la précision redoutable. Plus jeune il chassait les résistants dans le maquis avec un plaisir non dissimulé. Il a été élu "gâchette d'or 1943" par le magazine le fusil SS (un célèbre bimestriel français, très apprécié par PETAIN parait il). Je n'ai obtenu que la troisième place, tout juste devancé par Pedro MANCINI, le redoutable catapulteur italien nain (oui j'aime les nains). Pedro Mancini a ce terrible don de faire tournoyer les loutres sur elles-mêmes, une sorte d'effet hélicoptère (appelé aussi "effet Mancini" dans le petit cercle des catapulteurs).

A ce stade de l'article vous vous dîtes : "son titre parle d'un rookie et pour l'instant il nous a parlé d'un nain amateur d'hélicoptère et d'un suédois nazi". Ce n'est pas faux jeune lecteur. Ce jeune catapulteur que tu attends et que tu peux admirer de tes yeux emberlificotés sur la photo se nomme Edward FILTER. Ce jeune londonien de 24 ans est tombé dans le catapultage de loutres par hasard. Son père, maître catapultier, ne voulait pas lui enseigner l'art ancestral du catapultage de loutres. Trop dangereux sûrement pensait-il (tapette va...). Edward s'est donc tourné tout naturellement vers la taxidermie. Il en a fait sa passion et a gagné la médaille d'argent du plus beau corps de chevreuil empaillé en 2004 à la foire de Glackter. Un jour, alors qu'il se livrait à des attouchements sexuels sur la dépouille mortelle d'un renard argenté, le vigoureux Edward FILTER eut la révélation : il sera catapulteur et adorateur du bois de cagette. Ni une ni deux ni même trois il abandonne son superbe métier (qui ne rêve pas de jouer avec des dépouilles d'animaux?) et devient apprenti auprès de son père. Celui ci, à contre coeur, lui enseigne les diverses techniques qui ont fait la gloire des anciens. Et, après avoir affronté la joyeuse "épreuve de la lave qui tue" il atterrit à Pampelune le coeur vaillant et le bois de cagette plein les poches.

Hier il a fait sensation au lancer tendu (lancer le plus de loutres à une distance minimum en un minimum de temps). Il a tout simplement battu le record du monde de VESTINO. Croyez moi dans le petit stade de Pampelune c'était la stupéfaction. Un vieux maître catapultier m'a même dit : "de mémoire de maître catapultier je n'avais jamais vu ça...ah quoiqu'en 1982 il me semble bien que...ah non je n'avais jamais vu ça...ah peut-être en 1971 à Orlando...finalement non je n'ai jamais vu ça, vraiment...peut être Turin en 1966? Non...je ne pense pas avoir déjà vu ça...en 1955 à Londres alors?" Sur ces mots le vieil homme s'est écroulé accidentellement frappé à mort par un tournevis cruciforme que je tenais dans la main et qui, par le plus grand des hasards, est venu s'enfoncer dans le crane du catapultier.

Edward FILTER a reçu un coupe ongles argenté (cadeau traditionnel lorsqu'un rookie remporte un titre). A ce stade de l'article vous vous demandez sûrement ce que moi, grand catapulteur devant l'éternel, je pense de la performance de FILTER au criterium de Pampelune et si je vois en lui un futur "grand" (que seuls les êtres d'exception comme moi sont). Eh bien je te répondrais d'abord que c'est une très bonne question et qu'ensuite je pense qu'il faut effectivement surveiller de près ce rookie. Il a une bonne technique (même s'il maîtrise encore mal l'effet Léandro), les mains vigoureuses (on sent qu'il a le bois de cagette dans le sang) et il aime Michel DELPECH (très connu outre manche). Le prochain critérium aura lieu le 15 avril prochain à Marseille. On verra ce qu'il vaut vraiment. Et puis d'ici là il peut malencontreusement tomber sous les lames d'une moissonneuse batteuse...

Aucun commentaire: