15 avril 2007

Germaine PICHON contre le catapultage de loutres

Hier matin je rentrais tranquillement chez moi après une heure de street catapultage (catapulter quelques loutres avec des jeunes de la cité en bas des tours, très tendance dans la culture hip hop). J'ai alors eu la surprise de découvrir scotché sur ma porte un papier au bout duquel pendait un petit sachet marron. Je me suis dit : "tiens, encore une lettre d'admiratrice plus un petit cadeau" (ça arrive souvent dans le monde du catapultage, on est un peu les nouveaux Compagnons de la Chanson). Je descotche la lettre et ouvre le sachet. Et là diantre! que diable! Je me rends compte que la lettre est une lettre de protestation écrite par une certaine Germaine PICHON, protestation contre le catapultage de loutres et contre cet excellent blog, et dans le sachet je découvre une tête de poulet (poulet mort bien sûr). Ah je reconnais bien là la tactique des opposants au catapultage de loutres. Têtes de poulet et crucifix. Mais vous le savez, chères lectrices et chers lecteurs, il en faut bien plus pour me faire mal...pour faire souffrir mon petit coeur de catapulteur romantique. Ô fleur, que tu es belle. Ô petit oiseau bleu, que ta voix émoustille mon lobe frontal. Ô cours d'eau malicieux, que ta candeur sublime ma pensée.
Pour ne pas vous laisser sur votre faim voici ce que dit cette lettre abjecte :
"Monsieur Praince Petit,
depuis trop longtemps maintenant le mouvement, sport comme l'appellent les barbares dont vous faîtes partie, fait souffrir des millions de loutres. En 2006 ce ne sont pas moins de 1,5 millions de loutres qui ont été catapultées en France et donc atrocement tuées. C'est un véritable génocide! N'avez vous donc point de coeur? Ou n'avez vous tout simplement pas de cerveau? Votre esprit malade s'étale sur ce blog puant. Vous faites l'apologie de la tuerie organisée de petites bêtes sans défense. Savez vous que certains pays comme Andorre ou la Papouasie orientale ont interdit cette pratique barbare? De plus en plus de jeunes immigrés dans les cités pratiquent le street catapultage. La faute à qui? La VOTRE! Votre position privilégiée au sein de la Fédération de Catapultage de Loutres vous permet de faire un prosélytisme forcené.
Alors s'il vous reste un minimum de bon sens : arrêtez! Arrêtez ce blog, arrêtez de catapulter, arrêtez de faire du mal aux loutres.
Je serai toujours sur vos traces...
Germaine PICHON."

Aucun commentaire: