28 décembre 2008

L'Histoire avec un grand P comme "poulie"

En cette époque festive où on veut se venger du Papa Noël en lui coulant les pieds dans du béton j'ai décidé de vous donner un petit cours d'Histoire.
Si le catapultage de loutres tel que nous le connaissons aujourd'hui est né un beau jour de 1816 en Roumanie, on catapultait déjà des loutres dans les temps anciens, mais pour d'autres usages. La guerre en est un. Et l'épisode le plus célèbre où des loutres ont servi d'armes de destruction massive est bien sûr lors de la bataille de Caktos, en Grèce.

-356 avant J.C. la région de Caktos est une petite province prospère du nord de la Grèce. Elle est la première productrice de poulies du pays. C'est le jeune RODOS qui la gouverne. Depuis plusieurs mois la région macédonienne du Palaros dispute à sa voisine frontalière, Caktos, le marché de la poulie. En ce temps là c'était "poulie par ci, et poulie par là" dans le sud de l'Europe. Les colporteurs en poulies s'affrontaient dans les rues à coups de fourchette. La marine d'Athènes a un jour lancé un appel d'offre pour équiper tous ses bateaux de poulies flambant neuves. Le gouverneur de Palaros, voyant que de toute évidence il allait perdre un juteux marché, a envoyé des hommes détruire les usines de poulies (que de "poulie" dans cet article) de Caktos. Ni une ni deux ni même trois RODOS a déclaré la guerre a ses voisins. A l'époque on déclarait la guerre pour pas grand chose. On ne perdait jamais une occasion de frapper le corps d'un jeune éphèbe enduit d'huile.
C'est bien de vouloir déclarer la guerre mais c'est mieux de le faire avec des armes. En effet, RODOS avait échangé toutes les armes de la région contre des jokaris. Il pensait qu'il valait mieux se prendre une balle de jokari dans l'oeil plutôt qu'une flèche. Les Grecs sont décidément de grands philosophes. Sans arme, mais les poches pleines de jokaris, RODOS lance ses hommes dans la bataille. Rapidement les soldats du Palaros prennent le dessus. Une troupe de fantassins est encerclée à l'ouest de Caktos. Prêts à périr l'un d'eux a la lumineuse idée de se servir du bois à sa disposition (il démonte une commode Louis XV) pour construire une catapulte de fortune. Le seul projectile digne d'intérêt qu'il a sous la main sont de petites loutres. Remarquons que les loutres grecques ont de bien piètres qualités aérodynamiques mais, lors de leur chute, sont capables de provoquer bien plus qu'un simple traumatisme crânien. L'armée de RODOS remporte là sa première victoire. Le gouverneur, informé par cette découverte, ordonne à son armée de construire de petites catapultes et de lancer sur l'ennemi autant de loutres que possible. En l'espace de 32 jours Caktos défait les armées du Palaros.

RODOS devient un héros national, sur des pièces de monnaie on le représente catapultant une loutre et le marché de la poulie est remportée par la région qu'il gouverne. D'ailleurs en Grèce "poulie" se dit "Caktos". ARISTOTE écrira sur cet épisode de l'Histoire hellénique dans son célèbre texte "la guerre par catapultage de loutres c'est bien mais ça tache". 2172 ans plus tard, un riche anglais remet au goût du jour le catapultage de loutres et en fait un sport. Chaque année en Grèce on fête la bataille de Caktos en défilant en toge et en catapultant des bébés loutres sur les enfants (cf photo).

Comme quoi, les poulies...

13 décembre 2008

Quand la copie vient de Facebook


Internet. Tes films hongrois de sadomasochisme extrême remplissent mes longues soirées d'hiver. Mais tu sais aussi te révéler fourbe, agent de la calomnie et du mensonge. Eh oui! chers amis lecteurs, notre beau sport à base de loutres catapultées et de bois de cagette connaît à nouveau les affres du web.
Vous vous rappelez certainement l'affaire Larousse (un acte de diffamation rondement mené) ou bien le pompage en règle de Ricky WOODFORD (où comment un skybloggeur crasseux s'était approprié les saintes paroles d'un homme de confiance du catapultage). Cette fois ci c'est Facebook qui est le théâtre de l'infamie. Un groupe appelé "FFLC-Fédération Française de Lancer de Chiot" a été lancé cet été apparemment. Son but : parler d'un sport qui consiste à lancer des chiots. Jusque là rien d'inquiétant. Nous sommes toujours prêts à suivre un sport dont le but est de projeter violemment de petits animaux. Mais là où ça dérape c'est qu'en réalité ce groupe n'est qu'un nouvel et honteux pompage de notre bon vieux blog. Trois petits exemples. Tout d'abord le nom de la fédé : "FFLC". Ça ne vous rappelle pas une certaine "FFCL"= Fédération Française de Catapultage de Loutres? Ensuite on nous parle d'une délégation de "lanceurs de chiot" en route pour Pékin. Tiens, tiens, ne vous ai-je jamais parlé du catapultage de loutres à Pékin? Peut-être bien que oui : ici, ici ou encore ici. Et enfin, dernier indice de "copie" parmi tant d'autres, on nous dit que Nicolas SARKOZY soutient le lancer de chiot, sport dont il était friand étant jeune. Chose que disait déjà le Président pour le catapultage de loutres en février 2007.

Je pense que je n'ai pas besoin de tenter de te démontrer plus amplement que ce groupe Facebook n'est qu'un fake, une supercherie, une entourloupe. Comment discréditer un sport bicentenaire comme le notre? En le mettant en concurrence avec des sports factices et en s'appropriant les écrits du valeureux porte parole du catapultage que je suis. François HILL, le créateur du groupe, n'est clairement qu'un membre du P.A.C. Le Parti Anti-Catapultage dont je vous ai déjà parlé à de nombreuses reprises. Selon les informations qui tombent à l'instant sur mon téléscripteur, cet individu aurait été dans les années 90 un activiste convaincu de la branche picarde du P.A.C.

Ne vous laissez pas leurrer. Les sports de lancer/catapultage d'animaux voire d'êtres humains de petite taille sont toujours sources de bonheur. Mais quand leur créer un site, un blog ou un groupe Facebook signifie copier ou dénigrer quelque chose qui a déjà été fait (et bien fait) et remettre en cause les valeurs établies par Lord CHESTBATEMPLINGTON là nous serons toujours vigilants. Prêts à en découdre et à dénoncer l'infamie!

10 décembre 2008

Lettre pathétique au Père Noël


"Cher Père Noël,
j'ai été très sage cette année. J'ai catapulté un nombre impressionnant de loutres. Je les ai toutes bien fait souffrir. Disons que s'il existait une échelle de la souffrance je pense qu'on devrait atteindre les 38 facile. 38 voire un 39 bien senti. Je me suis battu sur tous les champs de bataille : stade, stade municipal, parking de stade, forêt peuplée de lutins. Je me suis bien battu à tel point que je suis devenu champion olympique chez nos amis Chinois. J'ai été un bon catapulteur. De nombreux collègues catapulteurs peuvent en témoigner et ce, chose exceptionnelle, sans la menace d'un couteau papillon rouillé. Pour tout ça et pour mon charme naturel également je pense être en droit de recevoir les cadeaux que je te demande.
Je veux, papa noël, un tournevis de chez Crucifex, le numéro 1 des tournevis cruciformes en Europe. Son manche orange en plastique polyexpansé rend les montages de catapultes agréables au toucher et favorise la pousse du poil. Je veux également un abonnement d'au moins un an au magazine 'bois de cagette, loutres mortes et hommes nus huilés', le meilleur magazine sur notre sport. Et j'aimerais aussi, Père Noël, une tenue complète catapulteur de chez GroSport. T-shirt, short, chaussettes et baskets en lycra. Oui, des chaussures en lycra, spécialité de GroSport. Avec cette tenue je filerais à travers vents et marrées et je pourfendrais tous mes concurrents. Et tout ça avec la classe GroSport.
Papa noël, je connais ton amour pour notre sport et je ne peux imaginer une seconde que tu ne veuilles pas aider le confrère que je suis. Pour t'aider à me livrer tout cela mets de l'acide sulfurique dans le slip de tes elfes et ils courront comme dix (ce qui ne veut pas dire grand chose).
Père noël je te remercie d'avoir lu ma lettre. Mais, n'oublie pas une chose, je sais où tu vis...

P'tit Praince."

29 novembre 2008

Le critérium des premières neiges meurtrières

La Fédération Internationale de Catapultage de Loutres (FICL) ne manque pas d'humour. Ah ça non! Afin de pimenter la vie des catapulteurs qui pensaient pouvoir passer des jours hivernaux peinards devant un bon feu de cheminée tout en sirotant un Banga cuvée 92 notre bonne vieille fédération a décidé d'organiser un nouveau meeting. "Le critérium des premières neiges meurtrières", dans la petite ville de Cistol en Alaska.
Tout catapulteur qui se respecte se devait d'y aller. C'est pourquoi il y a quatre jours j'ai du remplir ma valise de pulls, de chaussettes en peau de nains, de boules de geisha et ai pris la direction de l'Alaska a bord d'un bon vieux zeppelin affrété par la FICL (qui est fan des zeppelins, "le transport du futur" d'après eux). A Cistol je rencontrai mes adversaires de toujours : Edward FILTER, Pedro MANCINI et autre RAVALOCHE. Sur le tarmac de l'aéroport des gardes armés portant un badge "FICL" accroché au blouson nous ont demandé de nous déshabiller. Nus comme des vers nous avons du faire des pompes en pleine tempête de neige. Les moins courageux d'entre nous se faisaient fouetter à coups de bâton en bambou ou se faisaient mordre par des chiens. Après ce petit comité d'accueil fort sympathique qui m'a rappelé mes glorieuses années de prisonnier au Vietnam nous avons été conduits, tout juste vêtus d'une couverture pour deux (ce qui favorise les rapprochements "virils"), au petit stade municipal. Le public était constitué essentiellement de caribous, de castors et de gardes chasse fortement alcoolisés. Presque nus, les pieds dans 50 centimètres de neige, nous avons commencé à construire nos catapultes en bois de cagette sous les ordres hurlés des arbitres/gardiens. Certains criaient en allemand. Monter une catapulte dans ces conditions c'est comme vouloir résoudre un rubik's cube en étant daltonien. Si votre tournevis vous glissait des mains vous pouviez être sûr de vous blesser assez grièvement pour que la seule solution de vous secourir soit une amputation préventive.
Rapidement on a commencé à voir des loutres grises voler dans le ciel. Y a pas à dire, une loutre catapultée dans le ciel de l'Alaska ça a de la gueule. Mais un problème d'importance est venu perturber notre bonheur éphémère : les loutres congelaient sur place et ce sont de véritables blocs de glace que nous devions catapulter. Il faut dire qu'une loutre de Roumanie supporte difficilement les -25 degrés observés à Cistol. Nos gardiens/arbitres/tortionnaires ont eu l'idée de génie de recouvrir les loutres de poix et de les enflammer avant chaque catapultage. Double avantage : ça nous réchauffait et les loutres dessinaient une jolie courbe orangée dans les airs une fois catapultées.
Le "top crash" nous a valu quelques fous rires. Comme vous le savez c'est une épreuve dans laquelle on recule de plus en plus une cible en béton armée. Et plus la cible s'éloignait et plus, à cause de la neige, nous arrivions difficilement à distinguer l'objectif à atteindre. Ce qui fait qu'à plusieurs reprises nous avons envoyé nos loutres enflammées sur des inuits qui passaient par là. Voir ces petits hommes et femmes courir dans tous les sens, une loutre en feu collée à leur dos nous a fait oublier le temps d'un instant nos conditions difficiles. Pour l'anecdote j'ai remporté l'épreuve et c'est également moi qui ai réussi à brûler le plus d'inuits (j'ai notamment enflammé une famille entière avec un seul animal, chapeau l'artiste hein).
Le "lancer tendu" a vu une lutte acharnée entre l'allemand Karl KARLOFF et le jeune anglais Edward FILTER. KARLOFF a du s'employer pour catapulter plus de loutres que FILTER. Il a du faire appel à ses souvenirs du jeu "Track'n'field" sur NES. Et ça a marché. Battre FILTER sur son propre terrain de chasse, bravo Karl.
Le clou du spectacle, "la distance". On a eu un peu le même problème que pour le top crash. Parfois les loutres catapultées se perdaient. Pas pour tout le monde me direz vous, mais quand même. Mesurez la distance n'était pas aisé non plus. Sachez que cette distance est mesurée au double décimètre en partant de la place du catapulteur au point d'impact de la loutre. Les juges arbitres doivent donc reporter leur règle autant de fois que nécessaire jusqu'à la loutre écrasée au sol. Chose peu évidente à faire dans une tempête de neige. Un des juges est tombé dans un trou qui l'a emmené dans une warp zone. J'ai du faire preuve de génie pour gagner l'épreuve. Je me suis rappelé mes cours de physiques-chimie au lycée Patrick TOPALOFF. J'ai adapté l'effet Leandro à la neige, faisant rebondir en quelque sorte la loutre sur les flocons en suspension. Meuuuh si c'est possible, regardez "c'est pas sorcier" si vous ne me croyez pas.
A la fin de la journée quatre camarades étaient morts de froid. Nos gardiens nous ont obligé à les transformer en menus happy meal.

On peut trouver à la lecture de ce récit que ce meeting était une mauvaise idée, l'expression du sadisme constant dont fait preuve la FICL à l'égard de ses ouailles. Mais à y regarder de plus près ça nous a rapproché. Les liens entre catapulteurs se sont resserrés. Nous avons du chercher au plus profond de nous pour nous dépasser, pour remporter les épreuves. Quitte à vider son compte en banque ou à transformer des hommes en hamburgers pour enfant.
J'ai souffert, certes, mais j'ai aussi bien ri. Et ça, ça n'a pas de prix.

15 novembre 2008

Les trois valeurs du catapultage de loutres

Récemment j'ai reçu une lettre de Pedro...Pedro le Philippin. Il voulait que je lui résume le catapultage de loutres en trois mots. Oui, en trois mots. Et oui j'aime les répétitions. Difficile de circoncire un noble sport en si peu de termes. Mais, alors que je regardais un excellent épisode des "Experts Rungis" un éclair de lucidité m'a frappé. Ce genre de moment qui atteint les alcooliques au lendemain d'une cuite qui les a conduit à bord d'un sous-marin russe gay. Non, je ne pouvais pas résumer le catapultage de loutres en trois mots, mais en trois valeurs! Rien qu'ça. Quelles sont elles? Le tournevis cruciforme, le bois de cagette et la loutre elle-même.
Les plus fins linguistes opposeront à cela que ce ne sont pas des valeurs mais des groupes nominaux. Mais par ces propos ils ne feraient que prouver leur non attachement à notre sport et surtout leur non compréhension des choses. Comment ne peut-on pas qualifier le tournevis, le bois de cagette et le petit animal projectile de valeurs? Etant donné que c'est une interrogation rhétorique on ne peut évidemment pas.

Comment ne pas penser au vaillant catapulteur construisant sa catapulte, les mains pleines de sueur et d'échardes lorsque se présente à nos yeux un tournevis cruciforme?
Comment ne pas visualiser une catapulte, chef d'oeuvre ouvragé digne des plus belles cathédrales de Bagdad, lorsqu'on achète une douzaine de pommes de terre disposées dans une cagette en bois chez le primeur?
Et comment ne pas être frappé par deux siècles d'histoire de sport et d'une envie impalpable de meurtre jouissive lorsqu'on voit une petite loutre grise batifoler dans un étang?

Le tournevis cruciforme, le bois de cagette et la loutre grise de Roumanie resteront à jamais les trois valeurs les plus fortes du catapultage. Leur simple évocation remplit le cerveau d'une galaxie d'images, de sensations et de liquide noirâtre semblable à du Destop. Si un Américain est prêt à mourir pour son drapeau, nous catapulteurs, sommes prêts à périr pour nos trois valeurs.

11 novembre 2008

Olivier LeJeune ou le catapultage sauce Carambar


Eh non! Au risque de vous décevoir, Olivier LeJEUNE (cf photo) n'est pas mort. En tout cas pas encore. Non, si je parle de lui aujourd'hui c'est pour rendre hommage à cet illustre défenseur des valeurs du catapultage de loutres. Il fait partie de ces grandes figures "people" de notre sport. Pas une prestation de l'humoriste français n'est teintée de catapultage. Rappelez-vous ses sorties dans la célèbre émission "la classe". Il finissait chacun de ses sketches par deux phrases : "mort à l'Empereur Guillaume II" et "j'aime pas les loutres". Pour en savoir plus sur celui qui clame haut et fort sa haine des loutres grises de Roumanie j'ai décidé de l'interviewer lors d'un passage à Paris (où il venait assister à un concert de NTM, groupe de modern-twist français dont il est particulièrement friand).

-P'tit Praince : "bonjour Olivier, peux-tu expliquer aux deux trois psychopathes qui fréquentent mon blog comment tu t'es lancé dans le catapultage de loutres?"
-Olivier LeJEUNE : "un jour, alors que j'étais jeune comédien, j'ai rencontré le Grand Jean LEFEBVRE. Et, après une soirée roulette russe, il a commencé à me parler du catapultage de loutres. Un sport alors presque inconnu pour moi. C'est là que j'ai découvert que Jean était un grand catapulteur et il m'a donné envie d'essayer de catapulter quelques loutres. Pourquoi les pompiers portent-ils des bretelles rouges ? Réponse : pour tenir leur pantalon!"

-PP : "oulah, c'était quoi ça? j'ai cru entendre une mauvaise blague Carambar. Ca doit être une hallucination. Ah oui, Jean LEFEBVRE, le Jeannot comme on l'appelait. Une grande figure de notre sport. Te souviens-tu de la première loutre que tu as catapulté?"
-O.LJ : "Oh j'étais jeune et foufou. Je ne participais pas encore à 'la classe'. J'ai suivi une formation auprès d'un Maître Catapultier où j'ai pu déjà me rendre responsable de la mort de plusieurs loutres. Mais ma première loutre catapultée officiellement c'était lors d'un petit meeting de province, avec des amis catapulteurs. Catapulter son premier animal de façon officielle donne une réelle jouissance et une vraie envie de meurtre sur personnes âgées de petite taille. L'autre jour, j'ai failli perdre ma montre. Elle était arrêtée et moi je continuais à marcher."

-PP : "Tiens, ça l'a refait là non? La mauvaise blague Carambar. Non? Dis moi, catapultes-tu encore aujourd'hui?"
-O.LJ : "Oh seulement à l'occasion. Je crois qu'on ne s'arrête jamais vraiment de catapulter. Une fois qu'on a fait souffrir une loutre en la propulsant à 250 kilomètres/heure sur un mur en béton armé on ne peut plus s'en passer. Mais je suis beaucoup plus spectateur qu'avant. J'étais à Pékin pour les Jeux Para Olympiques. Pour soutenir l'équipe de France. Julien, 3 et 3, ça fait combien ? demande l'instituteur.
- Match nul, monsieur".

*cendrier en verre qui s'écrase sur le crâne d'Olivier LeJEUNE, qui s'effondre sanguinolent dans de terribles râles de souffrance*

-PP : "Ça suffit là! Oh! Les blagues Carambar c'est drôle une fois mais au bout de trois ça donne envie de tuer à coup de cendrier en verre (des fois que vous n'ayez pas compris que c'est moi qui ai frappé Olivier LeJEUNE). Sans blague! Voilà, maintenant je vais devoir aller chercher de la soude pour faire disparaître un corps. Encore une fois!"

*on apprendra par la suite que l'humoriste n'était pas mort mais juste sévèrement commotionné*

Merci à Carambar™ pour son soutien

02 novembre 2008

"I'm John McCain and I approve this message"

Dans 48 heures le monde élira son nouveau Maître. Barack OBAMA? John McCAIN? Hulk HOGAN? Nous, à la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres (FICL) on a déjà choisi. Ce sera John McCAIN! Le mystérieux président de la FICL, dont je le rappelle personne n'a encore vu le vrai visage, a déclaré ce matin qu'une victoire démocrate aux élections présidentielles américaines serait, je cite : "une catastrophe pour notre sport semblable à celle qui nous a frappé lors de la chute du Stalinisme." Le président de la Fédération Française de Catapultage de Loutres, qui n'est autre que Jacques CHIRAC, n'est pas en reste. En effet il a également envoyé un message de soutien à McCAIN accompagné d'une tête de veau.
Pourquoi ce soutien fervent au candidat républicain? John McCAIN n'a jamais caché son amour pour le catapultage de loutres. Au Vietnam, alors qu'il était prisonnier de guerre, il s'adonnait déjà à ce fantastique sport. Oui je sais, pas facile de catapulter une loutre quand on vit dans une cage en bambou de trois mètres sur deux, les chevilles cassées au marteau. Mais quand on aime on ne compte pas. McCAIN a également promis lors de sa campagne l'introduction du catapultage à l'école. Il a aussi évoqué la peine de mort pour tout opposant à notre sport. Comment ne peut-on pas souhaiter la victoire d'un tel homme quand on catapulte des loutres? Oui, vous avez raison, on ne peut pas.

John, la victoire est en nous! Gagnez...pour le bien de l'humanité!

28 octobre 2008

Sauve un patron, catapulte une loutre - dénouement

Une touffe de poils gris. Ici un morceau de queue, là trois dents ensanglantées. Une patte palmée arrachée à droite. Un museau tuméfié à gauche. Ce tableau est ce qu'on pouvait observer au pied des murs en béton armé utilisés dans les compétitions de "distance", soutiens aux patrons, de ce 25 octobre. Les loutres grises déchiquetées me rendent poète et pourtant ce week end, en Afrique du Sud, ce n'était ni du RIMBAUD ni du BAUDELAIRE. On était plus dans le bon vieux gore. Dans le catapultage tel que les glorieux anciens l'ont inventé.

J'étais donc au Cap ce samedi. Notre bon Président, Monsieur SARKOZY était aussi de la partie, vêtu d'un bel ensemble Tacchini vert pomme et d'un bandana blanc le Coq Sportif. Et il a eu bien du courage Monsieur le Président. Catapulter des loutres sous les vociférations et jets de parpaings concassés du public relève d'un véritable exploit. Il fallait le voir esquiver des pierres de plusieurs kilos, échappant de peu à l'arrachage partiel du crâne. Mesdames et Messieurs nous sommes gouvernés par un véritable athlète! Si ses qualités de survie sont indéniables on ne peut pas vraiment en dire autant de ses aptitudes au catapultage de loutres. Disons que dans ce domaine il pourrait tout juste concurrencer un débutant shooté au LSD. Désolé Monsieur SARKOZY mais il vous faut encore quelques heures d'entraînement. Le record présidentiel de POMPIDOU peut dormir sur ses deux oreilles (si tant est qu'un record ait des oreilles). Je suis prêt à vous donner des cours...surtout si votre femme, nue, danse lascivement sur un gros cube en plastique rose.

Le public pouvait bien sûr catapulter une loutre moyennant écus. Si pour beaucoup le droit d'entrée était l'équivalent d'un salaire mensuel ça n'a en rien altéré la volonté du peuple du Cap à soutenir les patrons opprimés par la terrible crise mondiale. J'ai même vu un jeune enfant, Pedro je crois...Pedro l'Africain, qui n'avait plus que la peau sur les os donner une bourse remplie de pièces pour se payer le luxe de catapulter une loutre le plus loin possible. La solidarité ne connaît pas la profondeur du porte feuille (Oscar WILDE ?).
Sur les trois lieux de compétition (Afrique du sud, Argentine et Australie) ont été récolté de coquettes sommes. Argent qui aujourd'hui se trouve dans les poches en tweed de gros fumeurs de cigares.

Merci catapulteurs du dimanche! Vous avez su vous priver d'un repas...voire même quatre ou cinq, pour catapulter une loutre et sauver de braves patrons au coeur blessé. Merci encore! *tape du poing sur sa poitrine et essuie une larme*

22 octobre 2008

Sauve un patron, catapulte une loutre - ''update''

Depuis plusieurs jours les rumeurs l'annonçaient : Nicolas SARKOZY participera bien aux meetings de solidarité pour les patrons touchés par la crise. Le 25 octobre prochain il sera donc en Afrique du sud (comme moi tiens...) et tentera, selon le porte parole de l'Elysée : "de battre le record présidentiel de la distance (note de moi : le record établi par un président de la République Française en exercice)". Rappelons qu'à ce jour ce record est détenu par Georges POMPIDOU en 1970.
Notre bon président est un grand amateur de catapultage de loutres. Lors des élections de 2007 il avait courtisé, lors d'un meeting, le comité régional de catapultage de Carcassonne. Meeting alors conclu par un lancer de loutre dans la foule. Les catapulteurs avaient beaucoup apprécié et ont d'ailleurs voté en masse pour lui. Certains trois fois.

Monsieur le Président, j'ai hâte de catapulter à vos côtés. Et si vous pouviez amener votre femme ça m'arrangerait.

18 octobre 2008

Ricky Woodford se fait pomper

L'an passé j'avais laissé les clés de mon blog à Ricky WOODFORD, porte parole de la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres, pour qu'il nous fasse part de ses précieux conseils. Eh bien, figurez vous que sur le net, alors que je cherchais un site sur la fabrication de bombes à fragmentation avec de vieilles VHS d'Anne ROUMANOFF, je suis tombé sur un bien mauvais skyblog (un pléonasme). Celui d'un certain "Roulioo77". Hormis son horrible écriture SMS rien à signaler jusqu'au moment où je découvre cet article. Vous ne lui trouvez pas comme un air de ressemblance avec celui de Ricky? C'est même carrément un copié/collé tout pourri où Monsieur Roulioo du 77 se permet d'escamoter le nom de Ricky WOODFORD (bien des hommes ont péri en voulant faire cela) et ne se donne même pas la peine de citer sa source! Ce bloggeur du dimanche, qui en plus ose se prétendre catapulteur de loutres, mériterait un bon kilo de spams pour du viagra sur son blog moisi.
Mon petit doigt me dit que Roulioo77 fait partie du P.A.C. Décidément, ces enfoirés...oh, excusez moi, je voulais dire ces ENCULÉS sont partout sur la toile et ne perdent pas une occasion de nuire à notre noble art.

14 octobre 2008

Sauve un patron , catapulte une loutre

Nous, les catapulteurs de loutres, on a la main sur le coeur. Quand un ami est dans le besoin nous savons nous mobiliser. C'est pourquoi la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres (FICL) a décidé de donner un coup de pouce à tous nos amis patrons du CAC 40 et autres Dow Jones qui ont quitté leurs entreprises par ces temps de crise sans les parachutes dorés qui leur revenaient de droit. Quelle injustice pour ces hommes de labeur! Doivent-ils être chassés des sociétés qu'ils ont managées sous des prétextes fallacieux, sans un sou? Non! Ces fers de lance de l'économie mondiale doivent recevoir les millions (d'euros ou de dollars) qu'ils méritent. C'est pourquoi la FICL va organiser trois meetings simultanés dans le monde où professionnels et catapulteurs amateurs pourront s'adonner aux joies sanglantes de l'explosion de loutres. Les profits reviendront intégralement à tous les patrons qui, à travers le globe, n'ont pas eu le golden parachute espéré.

Ces meetings se dérouleront en Argentine, en Afrique du Sud et en Australie le 25 octobre prochain. Ils seront consacrés uniquement à l'épreuve de la "distance". Chaque catapulteur professionnel participera gratuitement. Toutes les grandes figures devraient être de la partie (moi par exemple je serai en Afrique du Sud). A côté des pros seront présents des quidams. De simples mortels, comme toi. Chacun pourra essayer de catapulter une loutre en échange d'un droit d'entrée (certes très élevé mais que ne ferait-on pas pour avoir le privilège d'envoyer une petite loutre grise s'écraser sur un mur en béton armé?). Ces trois fêtes populaires, une grande première pour notre sport, devraient rapporter plusieurs millions de dollars.

Patron du CAC 40, le catapultage de loutres réparera la terrible injustice dont tu fais l'objet!

28 septembre 2008

John Pedro le pulverisé


On l'avait pourtant prévenu et pourtant il n'en a fait qu'à sa tête. John PEDRO, le rebelle dissident dont je vous parlais récemment, a vu ses jours se terminer dans l'explosion d'une bombe atomique de forte puissance sur le bar PMU où il avait élu résidence afin d'accomplir ses fous fantasmes de scission. Sur la photo vous pouvez voir ce qu'il reste du troquet. On doit cet acte salvateur à la Chine, grande amie de la Fédération Française de Catapultage de loutres (FFCL), qui a envoyé hier matin un bombardier survoler la rue Vincent LAGAF' de Paris. A 12h13 précisément, alors que, selon des témoins aujourd'hui décédés, John PEDRO tenait un discours enflammé contre Jacques CHIRAC, président de la FFCL, et faisait un keno, une bombe de 50 mégatonnes a explosé à cinquante mètres au dessus du sol provoquant la fin instantanée de John, Dédé et les autres comploteurs.
Certains esprits chagrins diront qu'il y a eu beaucoup de dommages collatéraux mais l'honneur du catapultage français ne mérite t-il pas qu'on casse quelques oeufs, qu'on les brûle au troisième degré ou qu'on les écrase sous les débris d'un immeuble? Le fier représentant du catapultage que je suis (trois médailles d'or aux derniers Jeux Para Olympiques, je le rappelle hein) pense que si.

Que ça serve de leçon aux libres penseurs!

20 septembre 2008

La fatwa du PAC

Electrolux Arthur Martin modèle ANB35405S. C'est le nom du réfrigérateur dans lequel j'ai passé les quinze heures du vol Pékin-Paris. Mon voyage de retour des Jeux Para Olympiques. Au milieu des pots de rillettes Bordeau Chesnel, des plaquettes de margarine allégée et autres bouteilles de San Pellegrino j'ai pu savourer mes trois médailles d'or acquises dans la douleur. Aïe, j'ai mal. Alors que je descendais sur le tarmac de l'aéroport Roissy-Charles DeGAULLE mon brave François MYSTÈRE, mon Kato (référence à une vieille série inside) à moi, m'apprit une bien surprenante et triste nouvelle : le P.A.C. voulait ma mort. Putain j'ai vraiment du mal à garder le même temps de conjugaison partout.

Le P.A.C, Parti Anti-Catapultage (dont on peut voir le logo en début d'article) a lancé une fatwa à mon encontre. Oui, une fatwa. Parue d'abord dans le journal djihadiste "Al Qaïda protection des loutres" (à ne pas confondre avec "Al Qaïda Jihad contre les loutres") elle a été relayée sur internet et dans les médias du monde entier. Selon le PAC, je cite : "P'tit Praince est devenu, malgré nos efforts, le héros d'un sport uniquement grâce à trois médailles d'or remportées honteusement sur les cadavres de pauvres loutres grises de Roumanie. Il est devenu ainsi le symbole d'une barbarie qui n'a que trop duré. J'appelle tous les membres et partisans du Parti Anti-Catapultage a mettre fin aux jours de cet homme, enfin ce semblant d'homme. Pioche, marteau, brique, intégrale de Céline DION, tout est bon pour fendre le crâne de notre ennemi. Amis protecteurs des loutres : qu'un nouveau jour se lève sans être sali par le souffle fétide de P'tit Praince!"

Mes amis, et je sais qu'il m'en reste et qu'ils sont puissants, frappons les premiers. Le PAC veut ma mort? Eh bien il mourra avant moi. Ces gens salissent l'olympisme et n'ont aucun respect pour des médailles d'or gagnées avec ardeur et courage.
N'ayez craintes lecteurs du dimanche je continuerai à vous informer des actualités du catapultage de loutres. En revanche je le ferai depuis un endroit secret et humide. On ne sait jamais.
Je remercie Yvan COLONNA pour ses précieux conseils.

17 septembre 2008

François Mystère flash spécial Pékin - 3 (un au revoir cruciformé)

Le couperet est tombé. Le nom des champions olympiques du catapultage de loutres s'est inscrit il y a quelques heures sur nos telescripteurs. Et croyez moi, il y en a des surprises! Je n'avais pas vu ça depuis l'affaire ZAVINSKI (dont je pense qu'il n'est pas nécessaire de rappeler les tenants et aboutissants tant on en a parlé aux actualités des trois premières chaînes).

Il y a eu 12 médailles distribuées. 3 dans chaque catégorie ("lancer tendu", "distance" et "top crash") et 3 dans le concours général. Ces dernières étant bien sûr les plus prisées.
Si Edward FILTER a remporté le titre du lancer tendu, sans surprise donc, P'tit Praince, ce fameux scélérat, a décroché la médaille d'argent. Pas mal pour un mangeur de terre glaise. Si la Marseillaise n'a pas retenti au grand dam des tricolores présents dans les tribunes du stade olympique de Pékin elle a résonné pour le top crash. Oui mesdames et messieurs par un incroyable concours de circonstances P'tit Praince, encore lui, a déjoué tous les pronostics en finissant premier de l'épreuve. Nous passerons sur les rumeurs d'injections intraveineuses de typex. Nous passerons également sur le fait que j'ai déjà envoyé un dossier complet de preuves de tricherie de l'athlète français à la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres. Donc médaille d'or pour la France en catapultage, et d'une! Le Chinois Ping XUN LI a tenu la dragée haute dans l'épreuve de la distance avant...de disparaitre dans un trou noir formé par l'accelerateur de particules du Centre Européen de Recherche Nucléaire. Il se murmure qu'il serait actuellement dans un univers parallèle en compagnie du P'tit Génie et du Charmeur (attention référence made in M6). Du coup le chemin était libre pour P'tit Praince. Deuxième médaille d'or! Nicolas SARKOZY a téléphoné à notre usurpateur bloggeur pour le féliciter et lui demander quelques conseils sur la crise économique mondiale (P'tit Praince étant diplômé en macro économie de l'université Port Vila-2, Vanuatu).
P'tit Praince, fort de la domination psychologique qu'il avait imprimée sur ses adversaires et grâce à un douteux problème de mesure au double décimètre qui n'était en fait qu'un simple décimètre, a remporté la compétition toute catégorie. Troisième médaille d'or pour la France et pour le propriétaire de ce blog. Je vous le dis, il va chopper le melon voire, s'il est en forme, le concombre.

C'est avec peine que je vais lui rendre son blog, à l'autre con. J'ai, je pense, servi mon pays avec force et conviction. Grâce à moi vous avez eu les nouvelles du front et avez pu suivre presque en direct live les épreuves de catapultage de loutres de Pékin. Le triple médaillé d'or va bientôt revenir poser ses sales pattes sur vous mais avant je voudrais terminer avec un hommage à l'objet le plus utile lors de la construction d'une catapulte en bois de cagette : le tournevis cruciforme. Au revoir lecteurs, je vous laisse la tête pleine de rêves de tournevis. C'était François MYSTÈRE en direct de...votre coeur.


16 septembre 2008

François Mystère flash spécial Pékin - 2 (un peu de supportage)

supportage
Ça y est! la compétition est lancée. Les premières loutres se sont envolées et les plus mauvais catapulteurs se sont fait virés. Y a eu de la casse aux qualifs. Par exemple l'allemand Karl KARLOFF, un des spécialistes du "lancer tendu", s'est fait sortir au premier tour. Le sénégalais Moussa N'GOMO s'est lui, mystérieusement, pris un ensemble de couverts à fondue savoyarde sur la tête et n'a pu, englué dans le fromage brûlant, catapulter la moindre loutre. Les principaux favoris se sont qualifiés dans toutes les disciplines.

Le second tour a été apocalyptique, dantesque. Digne des meilleurs films de Claude LELOUCH et Dieu seul sait qu'il n'y en a pas des masses! Déjà il pleuvait. Et la pluie à Pékin c'est pas notre petite pluie de Normandie. Là bas l'eau est bourrée de produits chimiques capables de faire fondre un acier de 15 centimètres d'épaisseur et faire disparaître des hospices pour personnes âgées et handicapées en deux temps trois mouvements. C'est donc dans un "Nid d'Oiseaux" presque transformé en piscine que les catapulteurs se sont affrontés pour les demi finales. On a commencé par la "distance" (je ne vous rappelle pas en quoi ça consiste, vous m'avez pris pour qui? l'Abbé PIERRE?). Jacques-Benoît RAVALOCHE, favori cette année et recordman d'Europe, a déjoué tous les pronostics en se ramassant lamentablement. Le génie français quoi. A sa décharge P'tit Praince lui a fait le fameux coup du Claude FRANCOIS : lancer un câble électrique haut voltage sur un concurrent en pleine période de pluie. RAVALOCHE, français pourtant comme notre illustre P'tit Praince, n'a pas vraiment bénéficié d'un travail d'équipe. Le mot "solidarité" étant inconnu chez PP (le genre de mec qui aurait dénoncé des gens sous l'Occupation). Edward FILTER, le jeune anglais à la peau glabre, a tenu son rang au "lancer tendu" terminant premier de ce second tour. Et que dire de Ping XUN LI, l'athlète supporté par tout un peuple qui n'a fait qu'une bouchée du "top crash" et qui s'est brillamment illustré dans les autres catégories. Quid de P'tit Praince alors hormis ses coups de crasse légendaires? Il s'est aussi qualifié pour la finale dans chaque discipline mais difficilement. Le champion d'Europe en titre s'est qualifié en dernière position du top crash et de la distance! Quelle honte! Je vous l'ai toujours dit, ce type n'est qu'une raclure.

Néanmoins je suis patriote. Et je ne peux que vous encourager à supporter nos athlètes débattant leurs petits bras à Pékin. J'ai mis au point une technique infaillible de "supportage" (=action de supporter un catapulteur de loutres). En image d'illustration de ce message blog je vous ai mis un petit gif animé qui explique clairement comment supportager un catapulteur.
Cela se fait en trois temps :

Tout d'abord les bras en "V" comme le V de "victoire" le seul mot que connaissent les catapulteurs de loutres français (enfin en théorie) et on crie "CA-!"











Ensuite on ramène les bras sur les côtés, les poings serrés prêts à foudroyer le vent d'un geste félin. Là on crie "TA-PUL-!"











Et on termine avec une extension en biais bras tendus le regard fixé vers un horizon glorieux et d'une expiration soutenue on crie "TAGE!". Vous l'aurez compris en effectuant ces trois gestes vous devez éructer le plus beau mot du Larousse et qui compte double au Scrabble : "catapultage".







Amis catapulteurs demain c'est la finale du catapultage de loutres aux Jeux Para Olympiques de Pékin. Je veux tous vous voir nus effectuer les gestes plein de grâce que je viens de vous enseigner. Et peut être que si vous le faites avec assez de foi nos braves catapulteurs tricolores vous entendront...
C'était François MYSTÈRE en direct du rayon plats cuisinés du Monoprix rue de Lyon.

08 septembre 2008

François Mystère flash spécial Pékin - 1 (oh, un titre bien ronflant)

Oui, j'aime les meubles. Je ne peux m'empêcher de me faire prendre en photo devant un buffet ou une commode. Mon côté fétichiste du tiroir. Bonjour! je suis François, François MYSTÈRE. Les habitués des premiers samedis du mois sur canal + me reconnaîtront. Pour les autres, sachez que je suis un jeune catapulteur doté d'une cagoule depuis un terrible accident (j'en veux encore à Otis ascenseur...). Je travaille en free lance pour la Fédération Française de Catapultage de Loutres. Je fais des photocopies et exécute des opposants à la machette. J'ai même un jingle. Si si, écoutez plutôt :




P'tit Praince, ce connard, m'a demandé de vous tenir informés de la compétition de catapultage aux Jeux Para Olympiques de Pékin. Bon, je vais être franc ça me fait chier. J'ai que ça à foutre que de rapporter les "exploits" de catapulteurs qui se font dorer la pilule en Chine. Mais bon, l'argent et la cocaïne me font paraître le temps moins long.

Bon, les nouvelles du front. La compétition n'a pas commencé mais les catapulteurs ont intégré "la maison des glorieux broyeurs de loutres", les baraquements pourris faisant office de village olympique pour les catapulteurs de loutres. Après deux jours les sportifs ont déjà chopé la dysenterie. Les cons se sont chiés dessus pendant 48 heures! Je vous raconte pas les entraînements. Ils ont marqué les stades à la trace. P'tit Praince serait, à l'heure où j'écris ces lignes, coincé dans les toilettes du stade d'échauffement. Les catapulteurs c'est plus ce que c'était. Ah la la John Philston B. BUTCHER tu nous manques. Un catapulteur se serait déjà fait abattre par la police pékinoise. A vous de deviner lequel.

On entrera dans le vif du sujet le 15 septembre avec les qualifications du catapultage. Jusque là les sportifs tenteront d'échapper à la mort et essaieront de ne pas être ridicules dans leur préparation. P'tit Praince et autres RAVALOCHE : la France vous regarde!

Allez, à la prochaine pour les premiers résultats de la compétition. Il est vraiment pourri ce blog. P'tit Praince n'a aucun goût...


05 septembre 2008

Pékin, me voilà!

L'heure est venue! L'heure est venue pour moi de m'envoler pour la capitale de la chasse au panda, Pékin. Les Jeux Para Olympiques commencent et la joute sanguinaire entre catapulteurs va avoir lieu. Victoire d'un nain italien ou d'un bellâtre français? Faites vos jeux!
Les compétitions de catapultage de loutres se dérouleront du 15 au 17 septembre, en clôture des Jeux. Avant je me baladerai sur les divers sites pour me moquer des unijambistes ou nourrir avec des morceaux de pain rassis (comme on le fait pour les canards) les trisomiques. Pour me mettre en jambes je débusquerai deux trois dissidents. Une petite preuve d'entente franco-chinoise.

Pendant mes dix jours pekinois je laisserai la charge de mon blog à un personnage mystérieux. Cet homme ou plutôt cette chose amateur de meubles en kit est un catapulteur secret, vivant dans une cave, le visage gravement accidenté lors d'un combat homérique avec une porte d'ascenseur. Il parle un français impeccable et n'aura aucun mal à vous rendre compte de la compétition de catapultage des Jeux. Il m'a dit qu'il vous donnera en plus quelques "bonus". Le nom de ce véritable personnage balzacien est...François MYSTÈRE.

Souhaitez moi bonne chance. Si je ne reviens pas avec une médaille je me coupe un membre. Je vous laisse avec une photo de mon remplaçant. Allez François, mon blog est (provisoirement) à toi.

30 août 2008

Cinq catapulteurs à (pour)suivre

Parfois, au réveil, j'ai envie de boire de l'essence. Je ne sais pas pourquoi. Sûrement mon côté Jim MORRISON. En plus l'essence, avec deux glaçons de préférence, c'est bon pour la santé. Je l'ai lu sur wikipedia.
Tout ça pour dire que dans deux semaines commencent les Jeux Para Olympiques (oui je mets des majuscules, ça fait plus classe). Et qui dit grande compétition internationale dit favoris et cheerleaders à moitié nues. Quels sont donc les catapulteurs à suivre à Beijing? Eh bien j'en ai sélectionné cinq qui me semblent être de sérieux candidats pour la course à la médaille. Si tu es un fidèle lecteur de mon blog tu retrouveras des visages qui te sont familiers et tu y prendras beaucoup de plaisir.

I.Pedro MANCINI.

Il n'est pas décent de parler de compétition de catapultage de loutres sans parler du doyen : Pedro MANCINI, le nain italien. Ce remplaçant de Passe-Partout à mi-temps au Fort Boyard roule sa bosse de catapulteur dans les stades depuis une bonne décennie. Et chez les nains, comme chez les chiens, dix ans ça fait long. Il compense par une technique sans faille ce qui lui manque en taille. On lui doit "l'effet MANCINI", coup incroyable de catapultage permettant de faire tournoyer la loutre telle un hélicoptère. Les jeux de Beijing seront ses derniers Jeux. On peut compter sur lui pour soigner sa sortie.


II.Jacques-Benoît RAVALOCHE.

Ah la la, Jacques-Benoît, mon poulain, celui que j'ai débusqué alors qu'il n'était qu'un catapulteur de bas étage. Malgré sa tête de présentateur télé et son frère jumeau perroquet sur l'épaule (ils partagent le même cerveau) cette ode à l'euthanasie a de véritables chances de médailles aux Jeux Para Olympiques de Pékin, surtout sur la "distance" (dont il est recordman d'Europe). Enfin, je dis ça, mais vu sa gueule c'est même pas sûr qu'il puisse entrer dans le stade...


III.Ping XUN LI.

Authentique Chinois de Chine, Ping XUN LI sera la seule vraie chance de médaille pour l'Empire du Milieu aux Jeux. Ce jeune homme de 19 ans au physique ravagé par les dégagements toxiques des usines pékinoises pourrait créer la surprise. "Top crash", "distance" ou "lancer tendu", aucune catégorie de catapultage ne lui fait peur. S'il bénéficiera d'un arbitrage "à domicile" il devra néanmoins calmer son attirance pour les petites filles atteintes de paralysie faciale qui lui a déjà valu six mois d'internement dans un camp de travail en 2006.


IV.Edward FILTER.

Edward FILTER c'est notre Brad PITT. La mèche bien mise, le survêtement bien moulant, le jeune Londonien a toutes ses chances à Pékin. Il est recordman du monde de "lancer tendu" et semble quasi intouchable dans cette discipline. Les bookmakers anglais misent sur un triplé gagnant : médaille d'or dans les trois catégories, à l'instar d'un Michael PHELPS.


V.P'tit Praince.

Last but not least : P'tit Praince. Champion d'Europe toutes catégories en titre, champion du monde 2006. Le poil brillant, les muscles saillants, une intelligence pétillante qui ferait passer GANDHI pour un champion de ping pong (oui cette phrase n'a aucun sens). P'tit Praince sera l'homme à abattre au sens propre comme au figuré. Bon, certains esprits chagrins diront que je ne suis pas très objectif et que parler de soi en utilisant la troisième personne est un tantinet prétentieux. Mais, crois moi lecteur et surtout TOI lectrice, P'tit Praince est, je suis, un des sérieux espoirs du catapultage de loutres aux Jeux Para Olympiques de Beijing. L'honneur de la France repose essentiellement sur mes épaules burinées. Monsieur SARKOZY, je le ferai...pour vous! Je vous fais même un petit bisou, en acompte.

25 août 2008

Opération catapultage propre

"Le vrai coupable c'est Malabar!" On se rappelle tous ce cri déchirant poussé par Michael VESTINO lors de son procès pour dopage en 2003. Le dopage. Fléau contre lequel la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres (FICL) compte activement lutter durant les jeux para olympiques de Pékin. 5236 contrôles fixes et 1059 inopinés sont prévus lors de la compétition et ce uniquement pour les catapulteurs de loutres. Pour en savoir plus j'ai rencontré Tony CHUNG (cf photo), médecin chinois chargé du pôle antidoping aux jeux para olympiques.

-P'tit Praince : "bonjour Tony, tu veux un nem?"
-Tony CHUNG : "je vous demande pardon?"

-PP : "pouvez-vous dire aux deux trois lecteurs de mon blog quel sera le dispositif mis en place pour débusquer les tricheurs qui tenteraient de salir la réputation de notre sport?"
-T.C. : "comme vous l'avez dit dans votre introduction que je ne suis pas censé citer puisque c'est l'introduction de votre nouveau message blog et pas notre conversation, la FICL, avec l'aide du Bureau Central du Parti, gloire à lui, va multiplier les contrôles sur les catapulteurs de loutres que nous savons être de grands roublards devant l'Eternel."

-PP : "tiens, vous citez l'Eternel. On a le droit de parler de Dieu en Chine?"
-T.C. : "ça fait partie de notre plan de séduction de l'Occident. Avant de vous niq..."

-PP : "quel genre de contrôles seront effectués? Quelles substances redoutez-vous le plus? Vous ne pensez pas que la pizza quatre fromages c'est mauvais pour la santé?"
-T.C. : "cette année nous avons voulu innover. Nous contrôlerons les catapulteurs en pleine compétition. C'est à dire que des médecins armés de seringues feront des prises de sang au moment où les sportifs catapulteront. Bon, il se peut que dans l'action les piqûres n'atteignent pas leur cible et causent quelques paralysies faciales. Mais, comme on dit ici : on ne fait pas d'omelette, non, on ne fait pas d'omelette. En ce qui concerne les substances illicites le temps n'est plus au pot roumain. Les techniques des tricheurs ont évolué. La substance que nous surveillerons tout particulièrement est l'E.P.A."

-PP : "l'E.P.O vous voulez dire?"
-T.C. : "non."

-PP : "aurons nous des Jeux propres cette année ou devons-nous redouter un scandale semblable à celui de Barcelone où la totalité des catapulteurs avaient été exclus?"
-T.C. : "dois-je vous rappeler que la Chine est la pays inventeur de la lessive et du fusil mitrailleur 7,5 mm? Niveau propreté on s'y connaît."

-PP : "oh, regardez! J'ai glissé par inadvertance un billet de 500 euros dans la poche de votre blouse. Il serait coquace qu'il vous permette de ne pas me contrôler"
-T.C. : "vous savez que j'ai une arme sous ma blouse?"

P'tit Praince finira t-il sa vie en prison à décortiquer du riz? Évitera t-il à temps la balle du revolver du docteur CHUNG? Réussira t-il à déjouer les pièges du fourbe Ming, seigneur démon du mont Lushan? Vous le saurez dans le prochain épisode de notre fantastique saga de l'été!

19 août 2008

John Pedro, tu fais chier!

John PEDRO (cf photo) a une belle moustache. Ça oui, elle est belle. Mais John Pedro est avant tout un chieur. Un vrai chieur de première.
A quelques semaines du début des Jeux Para-Olympiques de Pékin ce petit être aux faux airs d'un José BOVé défoncé au crack, employé comme homme de ménage au siège de la Fédération Française de Catapultage de Loutres (FFCL) a décidé de faire scission. Il veut tout simplement créer sa propre fédération de catapultage. Incroyable! Dans ce moment de trêve olympique on s'attendrait d'un homme sensé de rester cloîtré chez lui, un bon verre de banga à la main attendant avec impatience et un trépignement d'enfant cancéreux que les épreuves de catapultage de loutres commencent. Eh bien non, John PEDRO a décidé d'en faire autrement.

Tout commence au PMU rue Vincent LAGAF', Paris 10ème. John PEDRO pense que VOURASI devrait finir dans le trio de tête dans la troisième à Longchamp. Alors il se fait un petit tiercé, quarté plus. Raoul DUTREUIL, ami de panaché de John, fait remarquer à ce dernier qu'il a l'air d'un vieil alcoolique. C'est alors que John Pedro a la révélation la plus folle du siècle : transformer le bar PMU en siège d'une nouvelle fédération de catapultage de loutres. Il faut dire que notre ami aux traits tirés n'aime pas particulièrement Jacques CHIRAC, honorable président de la vraie, seule et unique FFCL. En 1995 il avait voté pour BALLADUR. C'est pour dire.
John a placardé sur la porte du PMU, avec l'aimable autorisation de Dédé, le patron, une pancarte. "Ici on catapulte des loutres en buvant l'apéro" peut-on y lire. Une accroche plutôt réussie quand on sait qu'un Parisien sur deux est alcoolique de longue date.

Alors fin de la FFCL à un mois des Jeux Para-Olympiques? Démission de Jacques CHIRAC? Domination du catapultage français par Dédé, Raoul et John? Hors de question! Sachez que la FFCL a porté plainte auprès du Conseil de l'ONU. La Chine, grande amie du catapultage de loutres (surement l'attrait du sang) et de Monsieur CHIRAC, a proposé de bombarder le PMU rue Vincent LAGAF'. Proposition alléchante et en étude.

John PEDRO, ton règne à moustache est déjà sur le point de s'achever. Alcoolique va!

04 août 2008

En route vers Pékin...enfin pas encore

La dernière fois alors que je consultais un admirable ouvrage d'Emile ZOLA sur le bondage je me suis rendu compte que les JO approchaient à grands pas. Pas les JO "normaux" bien sûr mais les Jeux Para Olympiques (ou paralympiques si on aime les mots qui ne veulent rien dire). Et qui dit Jeux Para Olympiques dit trisomiques mais aussi catapultage de loutres. Oui, le catapultage de loutres est présent lors de cette compétition internationale depuis 1967. Les épreuves se dérouleront du 15 au 17 septembre. En clôture des jeux. Le bouquet final quoi. Dans une chiffonnade de sang et de boyaux. A l'image de la Chine...

Après cette interlude politique je voudrais ajouter que NON. Non.
Les Jeux Para Olympiques se profilent à l'horizon et bientôt je m'envolerai pour la capitale de l'Empire du Milieu...la Chine hein...pour défier des catapulteurs aussi vaillants, mais moins sexy, que moi. La concurrence sera rude et cette fois ci les produits miracles d'un médecin belge ne me suffiront pas. Les Chinois, et en particulier leur premier représentant Ping XUN LI, risquent de frapper fort. Pour sonder un peu (j'aime sonder) les forces européennes j'ai passé quelques coups de fil sur mon Bi-Bop, un téléphone portatif tout à fait moderne et casual. Et diantre! Qu'ai-je pu apprendre? Qu'à la différence de nos amis bridés nous n'étions pas prêts!

Non tu ne rêves pas lecteur. A près d'un mois de la lutte finale l'Europe du catapultage de loutres se traîne. Par exemple le jeune Edward FILTER est en prison pour avoir attouché un lapin nain dans un starbucks. Le jeune espoir RAVALOCHE (enfin "éternel espoir", c'est un peu le GASQUET du catapultage de loutres) est à l'hôpital pour avoir tenté de connaître bibliquement le port USB2 de son PC. Et que dire de Pedro MANCINI, le nain prodige italien, qui remplace actuellement Passe-Partout, en arrêt maladie, à Fort Boyard. Je vous le dis, on est mal! Il faut qu'on muscle notre jeu!

Crois moi lectrice adepte des parties fines à dix je vais tout faire pour relever la tête de mes camarades. Même si je dois y laisser ta vie. Et la bannière étoilée de l'Europe flottera bien à Pékin!

P.S. : pendant mon absence un invité mystère assurera l'animation de mon blog et te tiendra informé des dernières nouvelles des Jeux Para Olympiques (je gagne un euro à chaque fois que je l'écris). Indice : tecktonik.

30 juillet 2008

L'art à base d'abats de loutres

Les artistes sont de grosses feignaces alcooliques, asexuées et aux goûts plus que douteux. Néanmoins dès qu'ils s'intéressent au catapultage de loutres il en est tout autrement. Le très viril Jean-Paul JEAN-PAUL (oui il a le même prénom que son nom) dont la queue de cheval l'a rendu célèbre dans les bistrots du monde entier rend hommage dans une exposition au Palais de Tokyo de Paris à notre céleste sport.
Jean-Paul JEAN-PAUL, l'ange à la Tourtel comme l'appellent les initiés, est un jeune créateur sculpteur français de 32 ans. Après des études de bilboquet appliquées il se lance dans l'ingénierie aéronautique. C'est au cours d'une soirée pousse-mousse qu'il perd l'usage de ses bras (un terrible accident de râpe à fromage). En toute logique c'est vers l'art qu'il se tourne. Son truc : le catapultage de loutres. Sport pratiqué dans sa famille depuis six générations. Il fabrique des installations-sculptures inspirées par le catapultage.
L'étrange machine que vous pouvez voir en photo d'illustration s'appelle : "catapulte à loutres de l'an 3000". Un bien bel objet fait de fibres de métal, de papier aluminium et de bois de cagette poli pouvant propulser une loutre à la vitesse phénoménale de 600 km/h. "J'ai voulu projeter la catapulte à loutres dans les années 3000...le nombre 3000 m'inspire, ça me fait penser à Optic 2000..." témoigne t-il au sujet de son oeuvre.


L'installation ci dessus est une machine étonnante. Elle permet de broyer les restes de loutres fraîchement catapultées. Parce qu'on a beau dire mais on ne sait jamais vraiment quoi en faire des morceaux de loutres déchiquetées. Cette invention aussi truculente que jouissive permet de créer une vingtaine de steaks de loutres à la minute. MacDonald's aurait déjà passé commande pour équiper ses restaurants. Jean-Paul dit de sa création : "Voir des morceaux de loutres éparpillés aux quatre coins d'un stade ne me déplaît pas mais les voir se transformer en steaks sur un long tapis roulant blanc me paraissait être une excellente idée. Comme quoi, l'alcool..."

Vous pouvez retrouver ces deux sculptures-installations-machins bizarres et bien d'autres au Palais de Tokyo. Une réduction est offerte à l'entrée aux catapulteurs de loutres. Et c'est la gratuité pour ceux qui arrivent avec un seau rempli de têtes de loutres (uniquement les têtes hein).

23 juillet 2008

Cris et larmes : une règle fondamentale change


Plusieurs ministres en émoi. Les téléscripteurs du monde qui s'affolent. La bourse de Sydney qui s'effondre. Le landerneau du catapultage du loutres est en panique. Tout a commencé samedi 19 juillet à 12h50. Le porte parole de la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres (FICL) a annoncé un changement de règle fondamentale. Mais quelle est cette révolution qui a provoqué le suicide collectif de 112 Canadiens? Eh bien la FICL a décidé de changer la couleur officielle des manches de tournevis cruciformes en compétition. Avant elle devait être orange, de préférence un orange années 60. Or, depuis ce samedi il n'y a plus de couleur obligatoire. Oui ami mangeur de vers de terre tu peux maintenant choisir ton manche. Tu comprends dès lors pourquoi tant de panique, tant de larmes et de cris.

La FICL, consciente de la vague de désespoir que sa décision récente a entraîné, a mis en place un soutien psychologique par téléphone. Si du sang te coule du nez depuis samedi ou si pour toi un manche de tournevis doit être orange appelle le 01-03-04-00-080 et de braves gens sauront t'écouter (et parfois te dénoncer au fisc).

27 juin 2008

Rimbaud et les loutres - 2

Il y a plusieurs décennies de cela (en 1965 je crois) je vous avais parlé d'un recueil de poèmes d'Arthur RIMBAUD publié par les Éditions Gallimard intitulé "la solitude du porte-clés". De nombreux textes de ce livre sont de véritables déclarations d'amour au catapultage de loutres. Rappelons en effet que Rimbaud était plus qu'un simple amateur de notre sport. J'avais retranscrit le sublime poème "catapultage" et vous en avez promis d'autres. Mais, le temps me manquant (et plusieurs incarcérations en camp de travail passant par là) je n'ai pas pu tenir ma promesse.

Rattrapons le temps perdu avec ce magnifique texte consacré au bois de cagette, élément essentiel s'il en est au catapultage de loutres.


Bois de cagette (1872)

Il craquelle, bruisse, fendu en lames; le bois
Porte en lui les cieux d'au delà des mers
Vaisseau enfanté de Gaïa; il est roi
Aux exploits légendaires déclamés en vers

Pousse vierge des berges de Colombia
Catapulte des rives de la Tamise
Ailleurs mains protectrices des noirs bataras
Ici saint armageddon des loutres grises

Bois de cagette, avaleur d'âmes; tu es
Le squelette du mouvement catapultier
Planches ocres, soeurs de joies, de peines; vissées
En hâte par l'homme de sport; ça va saigner!