23 juin 2008

Le jour où la face du catapultage de loutres changea

25 décembre 0000 : naissance de CHRIST, Jesus CHRIST
14 juillet 1789 : révolution française
21 juillet 1969 : premier homme sur la lune

25 mai 1973 : John Philston B.BUTCHER bat le record du monde du "top crash" au tournoi du grand chelem de Londres

Les plus grands historiens érudits du catapultage de loutres s'accordent à dire, lors de leurs soirées de beuverie, que le 25 mai 1973 a été la date la plus importante de l'histoire de notre sport. Non seulement ce jour là on a pu assister à une magnifique éclipse de soleil au Guatemala (2500 morts) mais en plus notre grand champion, notre ZIDANE du catapultage, a battu un record vieux de trente ans et a mis au point une technique qui fera école.

Tout se passe à Londres. Il fait gris, il pleuviotinne et le public est venu en masse au stade de Wembley assister au deuxième tournoi du grand chelem de l'année. Cheveux longs de rigueur et odeur d'herbe qui fait rire dans les travées. John Philston B.BUTCHER a remporté, un mois plus tôt, le tournoi de Los Angeles et est donné grand favori. Grand favori jusqu'à son terrible accident de moissonneuse batteuse du 23 mai. John, grand amateur d'exploitation agricole, ne sort jamais sans sa "Lexatek", moissonneuse batteuse géante typique du grand ouest américain. Il l'a fait venir des Etats-Unis pour Londres et se promène avec sur les bords de la Tamise. Mais, alors qu'il veut changer une des lames sérieusement endommagée par un contact inopiné avec une vache, celle ci (la lame pas la vache) lui tombe sur le cou et lui tranche la carotide. Le jeune catapulteur amateur de short moulant perd 3,5 litres de sang et est donné pour mort. C'est sans compter sur l'intervention d'un garagiste local qui, passant par là, lui ressoude le cou au pistolet pneumatique. On ne louera jamais assez l'ingéniosité anglaise.

Affaibli mais vivant, John peut lutter pour le titre deux jours plus tard. Ne pouvant quasiment pas aligner deux pas il ne se présente qu'à l'épreuve du top crash. Les autres participants, voyant son état de faiblesse, lui pourrissent encore plus la vie en le bombardant de boules puantes. Les loutres grises volent dans tous les sens, les cibles sont de plus en plus éloignées et malgré son état second John Philston B.BUTCHER est toujours en course. Arrive la cible à 60 mètres. John et son dernier adversaire, le russe DRAGUNOV, loupe tous deux leurs deux essais. C'est donc la mort subite : le catapulteur choisit en secret une distance qu'il écrit sur un bout de papier (comprise entre 60 et l'infini) qu'il communique ensuite au juge arbitre. Si le catapulteur réussit à toucher la cible à son premier essai, il gagne. Si tous deux ratent on recommence avec d'autres papiers. Oui, cette règle est compliquée mais n'oubliez pas que la moitié du board du catapultage de loutres est composée de singes radioactifs...

DRAGUNOV, prudent, choisit 60 mètres. Il se loupe comme une grosse merde. John Philston lui tente...61 mètres! Oui, vous avez bien lu, 1 mètre de plus que le record du monde de l'époque! Il est fou ce B.BUTCHER! Il tend sa catapulte, la loutre part comme une fusée. Mais, John, conscient que les forces lui manquent pour atteindre les 61 mètres envoie la loutre en direction d'un officiel (je rappelle que dans le catapultage de loutres on peut toucher les officiels voire les abattre). La tête de la loutre frappe violemment l'épaule du juge. Le crâne de la petite bête inutile implose sous l'impact, devenant ainsi spongieux. Et par une incroyable facilité scenaristique la loutre se met à pivoter selon l'axe Y (le corps étant plus lourd que la tête on obtient un mouvement de rotation bien connu des alpinistes). Grâce à un tour complet la loutre gagne un bon mètre et s'écrase en grosses giclées sur la cible. A noter que cette technique sera développée par la suite par le catapulteur nain MANCINI.
John Philston B.BUTCHER est le premier homme à aligner ainsi les cibles jusqu'à 61 mètres.

Cet exploit est salué à travers le monde. On note même des suicides collectifs en Inde.
Certes après cela John Philston B.BUTCHER est devenu accro au pain d'épices mais on fera semblant de n'avoir rien vu...

Aucun commentaire: