30 juillet 2008

L'art à base d'abats de loutres

Les artistes sont de grosses feignaces alcooliques, asexuées et aux goûts plus que douteux. Néanmoins dès qu'ils s'intéressent au catapultage de loutres il en est tout autrement. Le très viril Jean-Paul JEAN-PAUL (oui il a le même prénom que son nom) dont la queue de cheval l'a rendu célèbre dans les bistrots du monde entier rend hommage dans une exposition au Palais de Tokyo de Paris à notre céleste sport.
Jean-Paul JEAN-PAUL, l'ange à la Tourtel comme l'appellent les initiés, est un jeune créateur sculpteur français de 32 ans. Après des études de bilboquet appliquées il se lance dans l'ingénierie aéronautique. C'est au cours d'une soirée pousse-mousse qu'il perd l'usage de ses bras (un terrible accident de râpe à fromage). En toute logique c'est vers l'art qu'il se tourne. Son truc : le catapultage de loutres. Sport pratiqué dans sa famille depuis six générations. Il fabrique des installations-sculptures inspirées par le catapultage.
L'étrange machine que vous pouvez voir en photo d'illustration s'appelle : "catapulte à loutres de l'an 3000". Un bien bel objet fait de fibres de métal, de papier aluminium et de bois de cagette poli pouvant propulser une loutre à la vitesse phénoménale de 600 km/h. "J'ai voulu projeter la catapulte à loutres dans les années 3000...le nombre 3000 m'inspire, ça me fait penser à Optic 2000..." témoigne t-il au sujet de son oeuvre.


L'installation ci dessus est une machine étonnante. Elle permet de broyer les restes de loutres fraîchement catapultées. Parce qu'on a beau dire mais on ne sait jamais vraiment quoi en faire des morceaux de loutres déchiquetées. Cette invention aussi truculente que jouissive permet de créer une vingtaine de steaks de loutres à la minute. MacDonald's aurait déjà passé commande pour équiper ses restaurants. Jean-Paul dit de sa création : "Voir des morceaux de loutres éparpillés aux quatre coins d'un stade ne me déplaît pas mais les voir se transformer en steaks sur un long tapis roulant blanc me paraissait être une excellente idée. Comme quoi, l'alcool..."

Vous pouvez retrouver ces deux sculptures-installations-machins bizarres et bien d'autres au Palais de Tokyo. Une réduction est offerte à l'entrée aux catapulteurs de loutres. Et c'est la gratuité pour ceux qui arrivent avec un seau rempli de têtes de loutres (uniquement les têtes hein).

2 commentaires:

Bok a dit…

Salut cher confrère! Je m'appelle Bok, et je souhaite créer un club de lanceurs de loutres...
Je remarque que nous avons tous les deux le même centre d'intérêt, c'est pour quoi je tiens à te féliciter pour ton travail! Excellent blog, j'y ai moi même appris plein d'trucs!
Bonne continuation à toi, et à une prochaine!
Cordialement,

P'tit Praince a dit…

Tu n'es pas un confrère mais un membre actif du PAC (Parti Anti Catapultage)! Sache que tous les enfants de huit ans de cette Terre te huent.