17 septembre 2008

François Mystère flash spécial Pékin - 3 (un au revoir cruciformé)

Le couperet est tombé. Le nom des champions olympiques du catapultage de loutres s'est inscrit il y a quelques heures sur nos telescripteurs. Et croyez moi, il y en a des surprises! Je n'avais pas vu ça depuis l'affaire ZAVINSKI (dont je pense qu'il n'est pas nécessaire de rappeler les tenants et aboutissants tant on en a parlé aux actualités des trois premières chaînes).

Il y a eu 12 médailles distribuées. 3 dans chaque catégorie ("lancer tendu", "distance" et "top crash") et 3 dans le concours général. Ces dernières étant bien sûr les plus prisées.
Si Edward FILTER a remporté le titre du lancer tendu, sans surprise donc, P'tit Praince, ce fameux scélérat, a décroché la médaille d'argent. Pas mal pour un mangeur de terre glaise. Si la Marseillaise n'a pas retenti au grand dam des tricolores présents dans les tribunes du stade olympique de Pékin elle a résonné pour le top crash. Oui mesdames et messieurs par un incroyable concours de circonstances P'tit Praince, encore lui, a déjoué tous les pronostics en finissant premier de l'épreuve. Nous passerons sur les rumeurs d'injections intraveineuses de typex. Nous passerons également sur le fait que j'ai déjà envoyé un dossier complet de preuves de tricherie de l'athlète français à la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres. Donc médaille d'or pour la France en catapultage, et d'une! Le Chinois Ping XUN LI a tenu la dragée haute dans l'épreuve de la distance avant...de disparaitre dans un trou noir formé par l'accelerateur de particules du Centre Européen de Recherche Nucléaire. Il se murmure qu'il serait actuellement dans un univers parallèle en compagnie du P'tit Génie et du Charmeur (attention référence made in M6). Du coup le chemin était libre pour P'tit Praince. Deuxième médaille d'or! Nicolas SARKOZY a téléphoné à notre usurpateur bloggeur pour le féliciter et lui demander quelques conseils sur la crise économique mondiale (P'tit Praince étant diplômé en macro économie de l'université Port Vila-2, Vanuatu).
P'tit Praince, fort de la domination psychologique qu'il avait imprimée sur ses adversaires et grâce à un douteux problème de mesure au double décimètre qui n'était en fait qu'un simple décimètre, a remporté la compétition toute catégorie. Troisième médaille d'or pour la France et pour le propriétaire de ce blog. Je vous le dis, il va chopper le melon voire, s'il est en forme, le concombre.

C'est avec peine que je vais lui rendre son blog, à l'autre con. J'ai, je pense, servi mon pays avec force et conviction. Grâce à moi vous avez eu les nouvelles du front et avez pu suivre presque en direct live les épreuves de catapultage de loutres de Pékin. Le triple médaillé d'or va bientôt revenir poser ses sales pattes sur vous mais avant je voudrais terminer avec un hommage à l'objet le plus utile lors de la construction d'une catapulte en bois de cagette : le tournevis cruciforme. Au revoir lecteurs, je vous laisse la tête pleine de rêves de tournevis. C'était François MYSTÈRE en direct de...votre coeur.


Aucun commentaire: