31 mars 2008

Opération "un déguisement de loutre contre le boycott"

Salut à toi lecteur au cerveau atteint de listériose. Tu n'es pas sans savoir que des voix s'élèvent contre les Jeux Olympiques de Pékin. Certains inconscients parlent même de boycotter la cérémonie d'ouverture. Comme tu le sais le catapultage de loutres est un sport Para Olympique et se fait une fierté de faire défiler ses couleurs dans le magnifique stade de Pékin.
Le président de la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres (FICL) a été contacté par les représentants de diverses associations pour qu'il appelle au boycott de la cérémonie des Jeux Para Olympiques. En guise de réponse il a tenu une conférence de presse très attendue.

C'est encagoulé (personne n'a jamais vu son visage, d'aucuns disent qu'il serait en fait un cyborg envoyé du futur pour anéantir l'espèce humaine) qu'il est apparu dans la salle de conférence du siège de la FICL. Après les salutations d'usage il a tenu ce discours :

"Chers amis catapulteurs. Comme vous le savez un mouvement bien pensant voudrait que nous boycottions la cérémonie d'ouverture des Jeux Para Olympiques qui se dérouleront du 06 au 17 septembre prochains. Eh bien, mes amis, il est HORS DE QUESTION que nous le fassions! La Chine est notre amie et une grande nation de catapultage de loutres. Nous ne la trahirons pas! J'irai même plus loin, j'appelle tous les catapulteurs du monde a se déguiser en loutres - déguisements en vente sur notre site internet - et aller au Tibet casser du Tibétain! On va leur montrer à ces moines ce que les catapulteurs ont dans leurs catapultes!"

Le président de la FICL a conclu son discours en chiant sur le pupitre. Tu as bien entendu catapulteur, ami et frère catapulteur, procures toi un déguisement de loutre et va au Tibet dézinguer du bonze. Non au boycott, oui aux coups de latte dans le ventre (surtout si l'adversaire est au sol)!

22 mars 2008

Vestino's file

Rappelez vous, été 2006 je vous narrais l'incroyable vie d'un des plus grands catapulteurs de loutres de l'Histoire : Michael VESTINO (servez vous du moteur de recherche si vous vous sentez trop bête à cet instant précis). Ce célèbre athlète américain a été confondu dans une affaire de dopage, jugé, emprisonné et executé par injection de sauce aigre douce en 2003. Christopher GANS, réalisateur français à mi-temps, avait réussi à l'interviewer avant son execution (images figurant dans son poignant documentaire "le pacte des loutres", pareil==> moteur de recherche). Et, en 2005, Brian DePALMA réalise "VESTINO'S FILE" avec Johnny DEPP en tête d'affiche, film retraçant la carrière du champion et sa déchéance.

Et, à l'occasion de la sortie de ce film en format Blue Ray, j'ai voulu revenir sur ce monument du cinéma hollywoodien. Le film dépeint, avec une précision quasi taïwanaise, les grands moments de la vie de Michael VESTINO. Son enfance heureuse passée dans un bordel de Porto Rico, son adolescence tout aussi heureuse passée en tant que prostituée au Mexique, sa jeune vie d'adulte catapulteur, ses records, ses victoires, mais aussi sa rencontre avec les Philippins et le pot roumain. Puis, bien sûr, sa mort, avec un vibrant Johnny DEPP criant dans la scène de la fameuse sortie du tribunal : "le vrai coupable c'est Malabar!" Phrase aujourd'hui devenue culte et inscrite au fronton du siège de la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres.
Dans les bonus on trouve un intéressant documentaire sur la sidérurgie en Australie et un making of de 7 heures tourné en super 8 où l'on peut voir le beau DEPP s'entraîner au catapultage de loutres (je vous rassure de vraies loutres ont bien été massacrées pendant le tournage, l'honneur est sauf). Hmm Johnny torse nu c'est quelque chose...

Mais, exclusivité bloggale (de mon blog quoi) j'ai réussi à interviewer Johnny DEPP dans les toilettes de la Gare du Nord alors qu'il se rendait sur un plateau télé pour la promo du Blue Ray. Interview exclusive, interview pour...toi (*clin d'oeil coquin*).

P'tit Praince : "Salut Johnny, désolé de t'interrompre en pleine pause pipi mais pourrais tu me parler rapidement de ton expérience sur VESTINO'S FILE, le film de Brian DePALMA ?"
Johnny DEPP : "Si tu me tiens la quéquette pendant que je finis de pisser, je veux bien. Voilà, comme ça, c'est bien, attention là tu me fais pisser à côté...Oui, donc le tournage a été éprouvant, surtout quand je devais catapulter loutre sur loutre et que leurs cadavres s'entassaient sur le plateau, ça sentait le Camembert (note de moi : il le dit avec l'accent bourguignon)."

P.P. : "J'ai entendu dire que tu avais pas mal bossé ton rôle avant le début du tournage? Hey, j'ai le même ton que Laurent Boyer!"
J.D. : "Je me suis pas mal documenté sur VESTINO, j'ai vu pas mal de photos, j'ai essayé de me faire le même look que lui, j'ai vu les images tournées par GANS. A la fin j'étais Michael VESTINO, je catapultais des loutres comme lui. Je voulais même réellement me faire exécuter à la fin du film, mais la production n'a pas voulu, une histoire de budget je crois."

P.P. : "En tout cas je te remercie Johnny pour cette interview. Je pense parler au nom de tous les catapulteurs du monde en te remerciant pour l'image que tu donnes de Grand VESTINO : un athlète modèle qui, même mort, garde un physique de jeune éphèbe."
J.D. : "Big up à son cadavre. Achetez le Blue Ray. Maintenant tu peux me lâcher la quéquette."


Michael VESTINO (le vrai) en juin 2003

16 mars 2008

La Chine prête pour accueillir le catapultage de loutres (des années d'expérience dans le domaine concentrationnaire)

"Caution : left-handed people will be killed". C'est par ce message plein de bon sens que le visiteur du stade olympique de Pékin est accueilli. Ceci démontrant une fois de plus l'hospitalité à toute épreuve de nos amis chinois. Aujourd'hui, cher lecteur mi-homme mi-molette, j'ai envie de te parler des infrastructures qui accueilleront, dans le cadre des jeux para olympiques de Pékin, les épreuves de catapultage de loutres et ses valeureux représentants.

Reprenons le fil de nos moutons. Je parlais donc du stade de Pékin. Magnifique édifice olympique où nous catapulterons nos bonnes vieilles loutres. Savais-tu que les sièges étaient faits en ongles de Tibétains? Si ça c'est pas une preuve d'intégration de la communauté tibétaine en Chine je ne sais pas ce que c'est! Les tribunes sont tellement proches du terrain que le public recevra, pour son plus grand bonheur, des gerbes de sang chaud de loutres explosées dans l'exercice de leur fonction. La pelouse a un coefficient d'humidité de 25 et est légèrement sablonneuse. Elle aurait été sèche et pleine de merde ça aurait été la même chose hein, mais j'avais juste envie de t'éblouir avec mes connaissances techniques.

A côté du stade principal on trouve un petit stade d'entraînement dédié uniquement au catapultage de loutres. Des nains enchaînés par le cou sont déjà à disposition des futurs catapulteurs (pour porter les serviettes ou assouvir des pulsions sexuelles bien perverses). Des podiums en pierre surplombent la pelouse. Sur ceux ci prendront place des danseurs de la boîte "Le Fucking Blue Boy", vêtus de cuir et d'un T-shirt "je vote BALLADUR"...pour égayer les entraînements (les catapulteurs de loutres aiment que leurs entraînements soient éGAYés).

Nos athlètes seront hébergés à "la maison des glorieux broyeurs de loutres" : baraquements entourés d'un haut grillage et de barbelés (bien sûr pour notre sécurité), terrain en émail de fer, eau chaude une semaine sur deux et gardiens turques armés de fouets sertis de lames de rasoir rouillées.

C'est avec impatience que je veux tester toutes ces installations (et en particulier le fouet des gardiens turques) et vu que je ne sais pas comment finir cet article je dirais : "ribambelle".

14 mars 2008

How to toss an otter in english

Do you want a cup of tea? For this new entry i want to do something special. I want to write it...in english! I want to spread all over the Universe the art of "otter tossing". What is otter tossing? It's a sport created in 1816 by Lord CHESTBATEMPLINGTON during a huge drinking session in Romania. It is simple, you have to toss a bunch of grey otters with a catapult made with some parts of wooden crates. The three main categories of this beautiful sport are :

-"the distance" : you've got three attempts to toss an otter as far as you can.
-"the straight throw" : you've got a limited time to toss all the otters you can and try to reach a minimum distance.
-"the top crash" : you have to reach a target at different distances. Two attempts by target.

You know, otter tossing (or "ottertossing") is the best sport in the world. It's a kind pretentious. That's true...but "the best sport in the world" is one of the only things i can say in english. I can say "best sport in the world" and "where is Tom? He's in the kitchen". Tom is in the kitchen and he's killing some grey otters. He's tossing them all over the kitchen, right on the walls! Blood spreading on the soil. Yummy! Otter's blood!

So, english boy (or girl, or boy-girl) if you want some blood and fun : KILL OTTERS WITH A CATAPULT!
I'm really sorry for my english. I speak english like a spanish corpse (yes, spanish corpses speak yet).

Now it's time for me to find Tom. Maybe he is in the kitchen, maybe in the garden. Toooooom!