28 septembre 2008

John Pedro le pulverisé


On l'avait pourtant prévenu et pourtant il n'en a fait qu'à sa tête. John PEDRO, le rebelle dissident dont je vous parlais récemment, a vu ses jours se terminer dans l'explosion d'une bombe atomique de forte puissance sur le bar PMU où il avait élu résidence afin d'accomplir ses fous fantasmes de scission. Sur la photo vous pouvez voir ce qu'il reste du troquet. On doit cet acte salvateur à la Chine, grande amie de la Fédération Française de Catapultage de loutres (FFCL), qui a envoyé hier matin un bombardier survoler la rue Vincent LAGAF' de Paris. A 12h13 précisément, alors que, selon des témoins aujourd'hui décédés, John PEDRO tenait un discours enflammé contre Jacques CHIRAC, président de la FFCL, et faisait un keno, une bombe de 50 mégatonnes a explosé à cinquante mètres au dessus du sol provoquant la fin instantanée de John, Dédé et les autres comploteurs.
Certains esprits chagrins diront qu'il y a eu beaucoup de dommages collatéraux mais l'honneur du catapultage français ne mérite t-il pas qu'on casse quelques oeufs, qu'on les brûle au troisième degré ou qu'on les écrase sous les débris d'un immeuble? Le fier représentant du catapultage que je suis (trois médailles d'or aux derniers Jeux Para Olympiques, je le rappelle hein) pense que si.

Que ça serve de leçon aux libres penseurs!

20 septembre 2008

La fatwa du PAC

Electrolux Arthur Martin modèle ANB35405S. C'est le nom du réfrigérateur dans lequel j'ai passé les quinze heures du vol Pékin-Paris. Mon voyage de retour des Jeux Para Olympiques. Au milieu des pots de rillettes Bordeau Chesnel, des plaquettes de margarine allégée et autres bouteilles de San Pellegrino j'ai pu savourer mes trois médailles d'or acquises dans la douleur. Aïe, j'ai mal. Alors que je descendais sur le tarmac de l'aéroport Roissy-Charles DeGAULLE mon brave François MYSTÈRE, mon Kato (référence à une vieille série inside) à moi, m'apprit une bien surprenante et triste nouvelle : le P.A.C. voulait ma mort. Putain j'ai vraiment du mal à garder le même temps de conjugaison partout.

Le P.A.C, Parti Anti-Catapultage (dont on peut voir le logo en début d'article) a lancé une fatwa à mon encontre. Oui, une fatwa. Parue d'abord dans le journal djihadiste "Al Qaïda protection des loutres" (à ne pas confondre avec "Al Qaïda Jihad contre les loutres") elle a été relayée sur internet et dans les médias du monde entier. Selon le PAC, je cite : "P'tit Praince est devenu, malgré nos efforts, le héros d'un sport uniquement grâce à trois médailles d'or remportées honteusement sur les cadavres de pauvres loutres grises de Roumanie. Il est devenu ainsi le symbole d'une barbarie qui n'a que trop duré. J'appelle tous les membres et partisans du Parti Anti-Catapultage a mettre fin aux jours de cet homme, enfin ce semblant d'homme. Pioche, marteau, brique, intégrale de Céline DION, tout est bon pour fendre le crâne de notre ennemi. Amis protecteurs des loutres : qu'un nouveau jour se lève sans être sali par le souffle fétide de P'tit Praince!"

Mes amis, et je sais qu'il m'en reste et qu'ils sont puissants, frappons les premiers. Le PAC veut ma mort? Eh bien il mourra avant moi. Ces gens salissent l'olympisme et n'ont aucun respect pour des médailles d'or gagnées avec ardeur et courage.
N'ayez craintes lecteurs du dimanche je continuerai à vous informer des actualités du catapultage de loutres. En revanche je le ferai depuis un endroit secret et humide. On ne sait jamais.
Je remercie Yvan COLONNA pour ses précieux conseils.

17 septembre 2008

François Mystère flash spécial Pékin - 3 (un au revoir cruciformé)

Le couperet est tombé. Le nom des champions olympiques du catapultage de loutres s'est inscrit il y a quelques heures sur nos telescripteurs. Et croyez moi, il y en a des surprises! Je n'avais pas vu ça depuis l'affaire ZAVINSKI (dont je pense qu'il n'est pas nécessaire de rappeler les tenants et aboutissants tant on en a parlé aux actualités des trois premières chaînes).

Il y a eu 12 médailles distribuées. 3 dans chaque catégorie ("lancer tendu", "distance" et "top crash") et 3 dans le concours général. Ces dernières étant bien sûr les plus prisées.
Si Edward FILTER a remporté le titre du lancer tendu, sans surprise donc, P'tit Praince, ce fameux scélérat, a décroché la médaille d'argent. Pas mal pour un mangeur de terre glaise. Si la Marseillaise n'a pas retenti au grand dam des tricolores présents dans les tribunes du stade olympique de Pékin elle a résonné pour le top crash. Oui mesdames et messieurs par un incroyable concours de circonstances P'tit Praince, encore lui, a déjoué tous les pronostics en finissant premier de l'épreuve. Nous passerons sur les rumeurs d'injections intraveineuses de typex. Nous passerons également sur le fait que j'ai déjà envoyé un dossier complet de preuves de tricherie de l'athlète français à la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres. Donc médaille d'or pour la France en catapultage, et d'une! Le Chinois Ping XUN LI a tenu la dragée haute dans l'épreuve de la distance avant...de disparaitre dans un trou noir formé par l'accelerateur de particules du Centre Européen de Recherche Nucléaire. Il se murmure qu'il serait actuellement dans un univers parallèle en compagnie du P'tit Génie et du Charmeur (attention référence made in M6). Du coup le chemin était libre pour P'tit Praince. Deuxième médaille d'or! Nicolas SARKOZY a téléphoné à notre usurpateur bloggeur pour le féliciter et lui demander quelques conseils sur la crise économique mondiale (P'tit Praince étant diplômé en macro économie de l'université Port Vila-2, Vanuatu).
P'tit Praince, fort de la domination psychologique qu'il avait imprimée sur ses adversaires et grâce à un douteux problème de mesure au double décimètre qui n'était en fait qu'un simple décimètre, a remporté la compétition toute catégorie. Troisième médaille d'or pour la France et pour le propriétaire de ce blog. Je vous le dis, il va chopper le melon voire, s'il est en forme, le concombre.

C'est avec peine que je vais lui rendre son blog, à l'autre con. J'ai, je pense, servi mon pays avec force et conviction. Grâce à moi vous avez eu les nouvelles du front et avez pu suivre presque en direct live les épreuves de catapultage de loutres de Pékin. Le triple médaillé d'or va bientôt revenir poser ses sales pattes sur vous mais avant je voudrais terminer avec un hommage à l'objet le plus utile lors de la construction d'une catapulte en bois de cagette : le tournevis cruciforme. Au revoir lecteurs, je vous laisse la tête pleine de rêves de tournevis. C'était François MYSTÈRE en direct de...votre coeur.


16 septembre 2008

François Mystère flash spécial Pékin - 2 (un peu de supportage)

supportage
Ça y est! la compétition est lancée. Les premières loutres se sont envolées et les plus mauvais catapulteurs se sont fait virés. Y a eu de la casse aux qualifs. Par exemple l'allemand Karl KARLOFF, un des spécialistes du "lancer tendu", s'est fait sortir au premier tour. Le sénégalais Moussa N'GOMO s'est lui, mystérieusement, pris un ensemble de couverts à fondue savoyarde sur la tête et n'a pu, englué dans le fromage brûlant, catapulter la moindre loutre. Les principaux favoris se sont qualifiés dans toutes les disciplines.

Le second tour a été apocalyptique, dantesque. Digne des meilleurs films de Claude LELOUCH et Dieu seul sait qu'il n'y en a pas des masses! Déjà il pleuvait. Et la pluie à Pékin c'est pas notre petite pluie de Normandie. Là bas l'eau est bourrée de produits chimiques capables de faire fondre un acier de 15 centimètres d'épaisseur et faire disparaître des hospices pour personnes âgées et handicapées en deux temps trois mouvements. C'est donc dans un "Nid d'Oiseaux" presque transformé en piscine que les catapulteurs se sont affrontés pour les demi finales. On a commencé par la "distance" (je ne vous rappelle pas en quoi ça consiste, vous m'avez pris pour qui? l'Abbé PIERRE?). Jacques-Benoît RAVALOCHE, favori cette année et recordman d'Europe, a déjoué tous les pronostics en se ramassant lamentablement. Le génie français quoi. A sa décharge P'tit Praince lui a fait le fameux coup du Claude FRANCOIS : lancer un câble électrique haut voltage sur un concurrent en pleine période de pluie. RAVALOCHE, français pourtant comme notre illustre P'tit Praince, n'a pas vraiment bénéficié d'un travail d'équipe. Le mot "solidarité" étant inconnu chez PP (le genre de mec qui aurait dénoncé des gens sous l'Occupation). Edward FILTER, le jeune anglais à la peau glabre, a tenu son rang au "lancer tendu" terminant premier de ce second tour. Et que dire de Ping XUN LI, l'athlète supporté par tout un peuple qui n'a fait qu'une bouchée du "top crash" et qui s'est brillamment illustré dans les autres catégories. Quid de P'tit Praince alors hormis ses coups de crasse légendaires? Il s'est aussi qualifié pour la finale dans chaque discipline mais difficilement. Le champion d'Europe en titre s'est qualifié en dernière position du top crash et de la distance! Quelle honte! Je vous l'ai toujours dit, ce type n'est qu'une raclure.

Néanmoins je suis patriote. Et je ne peux que vous encourager à supporter nos athlètes débattant leurs petits bras à Pékin. J'ai mis au point une technique infaillible de "supportage" (=action de supporter un catapulteur de loutres). En image d'illustration de ce message blog je vous ai mis un petit gif animé qui explique clairement comment supportager un catapulteur.
Cela se fait en trois temps :

Tout d'abord les bras en "V" comme le V de "victoire" le seul mot que connaissent les catapulteurs de loutres français (enfin en théorie) et on crie "CA-!"











Ensuite on ramène les bras sur les côtés, les poings serrés prêts à foudroyer le vent d'un geste félin. Là on crie "TA-PUL-!"











Et on termine avec une extension en biais bras tendus le regard fixé vers un horizon glorieux et d'une expiration soutenue on crie "TAGE!". Vous l'aurez compris en effectuant ces trois gestes vous devez éructer le plus beau mot du Larousse et qui compte double au Scrabble : "catapultage".







Amis catapulteurs demain c'est la finale du catapultage de loutres aux Jeux Para Olympiques de Pékin. Je veux tous vous voir nus effectuer les gestes plein de grâce que je viens de vous enseigner. Et peut être que si vous le faites avec assez de foi nos braves catapulteurs tricolores vous entendront...
C'était François MYSTÈRE en direct du rayon plats cuisinés du Monoprix rue de Lyon.

08 septembre 2008

François Mystère flash spécial Pékin - 1 (oh, un titre bien ronflant)

Oui, j'aime les meubles. Je ne peux m'empêcher de me faire prendre en photo devant un buffet ou une commode. Mon côté fétichiste du tiroir. Bonjour! je suis François, François MYSTÈRE. Les habitués des premiers samedis du mois sur canal + me reconnaîtront. Pour les autres, sachez que je suis un jeune catapulteur doté d'une cagoule depuis un terrible accident (j'en veux encore à Otis ascenseur...). Je travaille en free lance pour la Fédération Française de Catapultage de Loutres. Je fais des photocopies et exécute des opposants à la machette. J'ai même un jingle. Si si, écoutez plutôt :




P'tit Praince, ce connard, m'a demandé de vous tenir informés de la compétition de catapultage aux Jeux Para Olympiques de Pékin. Bon, je vais être franc ça me fait chier. J'ai que ça à foutre que de rapporter les "exploits" de catapulteurs qui se font dorer la pilule en Chine. Mais bon, l'argent et la cocaïne me font paraître le temps moins long.

Bon, les nouvelles du front. La compétition n'a pas commencé mais les catapulteurs ont intégré "la maison des glorieux broyeurs de loutres", les baraquements pourris faisant office de village olympique pour les catapulteurs de loutres. Après deux jours les sportifs ont déjà chopé la dysenterie. Les cons se sont chiés dessus pendant 48 heures! Je vous raconte pas les entraînements. Ils ont marqué les stades à la trace. P'tit Praince serait, à l'heure où j'écris ces lignes, coincé dans les toilettes du stade d'échauffement. Les catapulteurs c'est plus ce que c'était. Ah la la John Philston B. BUTCHER tu nous manques. Un catapulteur se serait déjà fait abattre par la police pékinoise. A vous de deviner lequel.

On entrera dans le vif du sujet le 15 septembre avec les qualifications du catapultage. Jusque là les sportifs tenteront d'échapper à la mort et essaieront de ne pas être ridicules dans leur préparation. P'tit Praince et autres RAVALOCHE : la France vous regarde!

Allez, à la prochaine pour les premiers résultats de la compétition. Il est vraiment pourri ce blog. P'tit Praince n'a aucun goût...


05 septembre 2008

Pékin, me voilà!

L'heure est venue! L'heure est venue pour moi de m'envoler pour la capitale de la chasse au panda, Pékin. Les Jeux Para Olympiques commencent et la joute sanguinaire entre catapulteurs va avoir lieu. Victoire d'un nain italien ou d'un bellâtre français? Faites vos jeux!
Les compétitions de catapultage de loutres se dérouleront du 15 au 17 septembre, en clôture des Jeux. Avant je me baladerai sur les divers sites pour me moquer des unijambistes ou nourrir avec des morceaux de pain rassis (comme on le fait pour les canards) les trisomiques. Pour me mettre en jambes je débusquerai deux trois dissidents. Une petite preuve d'entente franco-chinoise.

Pendant mes dix jours pekinois je laisserai la charge de mon blog à un personnage mystérieux. Cet homme ou plutôt cette chose amateur de meubles en kit est un catapulteur secret, vivant dans une cave, le visage gravement accidenté lors d'un combat homérique avec une porte d'ascenseur. Il parle un français impeccable et n'aura aucun mal à vous rendre compte de la compétition de catapultage des Jeux. Il m'a dit qu'il vous donnera en plus quelques "bonus". Le nom de ce véritable personnage balzacien est...François MYSTÈRE.

Souhaitez moi bonne chance. Si je ne reviens pas avec une médaille je me coupe un membre. Je vous laisse avec une photo de mon remplaçant. Allez François, mon blog est (provisoirement) à toi.