28 octobre 2008

Sauve un patron, catapulte une loutre - dénouement

Une touffe de poils gris. Ici un morceau de queue, là trois dents ensanglantées. Une patte palmée arrachée à droite. Un museau tuméfié à gauche. Ce tableau est ce qu'on pouvait observer au pied des murs en béton armé utilisés dans les compétitions de "distance", soutiens aux patrons, de ce 25 octobre. Les loutres grises déchiquetées me rendent poète et pourtant ce week end, en Afrique du Sud, ce n'était ni du RIMBAUD ni du BAUDELAIRE. On était plus dans le bon vieux gore. Dans le catapultage tel que les glorieux anciens l'ont inventé.

J'étais donc au Cap ce samedi. Notre bon Président, Monsieur SARKOZY était aussi de la partie, vêtu d'un bel ensemble Tacchini vert pomme et d'un bandana blanc le Coq Sportif. Et il a eu bien du courage Monsieur le Président. Catapulter des loutres sous les vociférations et jets de parpaings concassés du public relève d'un véritable exploit. Il fallait le voir esquiver des pierres de plusieurs kilos, échappant de peu à l'arrachage partiel du crâne. Mesdames et Messieurs nous sommes gouvernés par un véritable athlète! Si ses qualités de survie sont indéniables on ne peut pas vraiment en dire autant de ses aptitudes au catapultage de loutres. Disons que dans ce domaine il pourrait tout juste concurrencer un débutant shooté au LSD. Désolé Monsieur SARKOZY mais il vous faut encore quelques heures d'entraînement. Le record présidentiel de POMPIDOU peut dormir sur ses deux oreilles (si tant est qu'un record ait des oreilles). Je suis prêt à vous donner des cours...surtout si votre femme, nue, danse lascivement sur un gros cube en plastique rose.

Le public pouvait bien sûr catapulter une loutre moyennant écus. Si pour beaucoup le droit d'entrée était l'équivalent d'un salaire mensuel ça n'a en rien altéré la volonté du peuple du Cap à soutenir les patrons opprimés par la terrible crise mondiale. J'ai même vu un jeune enfant, Pedro je crois...Pedro l'Africain, qui n'avait plus que la peau sur les os donner une bourse remplie de pièces pour se payer le luxe de catapulter une loutre le plus loin possible. La solidarité ne connaît pas la profondeur du porte feuille (Oscar WILDE ?).
Sur les trois lieux de compétition (Afrique du sud, Argentine et Australie) ont été récolté de coquettes sommes. Argent qui aujourd'hui se trouve dans les poches en tweed de gros fumeurs de cigares.

Merci catapulteurs du dimanche! Vous avez su vous priver d'un repas...voire même quatre ou cinq, pour catapulter une loutre et sauver de braves patrons au coeur blessé. Merci encore! *tape du poing sur sa poitrine et essuie une larme*

22 octobre 2008

Sauve un patron, catapulte une loutre - ''update''

Depuis plusieurs jours les rumeurs l'annonçaient : Nicolas SARKOZY participera bien aux meetings de solidarité pour les patrons touchés par la crise. Le 25 octobre prochain il sera donc en Afrique du sud (comme moi tiens...) et tentera, selon le porte parole de l'Elysée : "de battre le record présidentiel de la distance (note de moi : le record établi par un président de la République Française en exercice)". Rappelons qu'à ce jour ce record est détenu par Georges POMPIDOU en 1970.
Notre bon président est un grand amateur de catapultage de loutres. Lors des élections de 2007 il avait courtisé, lors d'un meeting, le comité régional de catapultage de Carcassonne. Meeting alors conclu par un lancer de loutre dans la foule. Les catapulteurs avaient beaucoup apprécié et ont d'ailleurs voté en masse pour lui. Certains trois fois.

Monsieur le Président, j'ai hâte de catapulter à vos côtés. Et si vous pouviez amener votre femme ça m'arrangerait.

18 octobre 2008

Ricky Woodford se fait pomper

L'an passé j'avais laissé les clés de mon blog à Ricky WOODFORD, porte parole de la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres, pour qu'il nous fasse part de ses précieux conseils. Eh bien, figurez vous que sur le net, alors que je cherchais un site sur la fabrication de bombes à fragmentation avec de vieilles VHS d'Anne ROUMANOFF, je suis tombé sur un bien mauvais skyblog (un pléonasme). Celui d'un certain "Roulioo77". Hormis son horrible écriture SMS rien à signaler jusqu'au moment où je découvre cet article. Vous ne lui trouvez pas comme un air de ressemblance avec celui de Ricky? C'est même carrément un copié/collé tout pourri où Monsieur Roulioo du 77 se permet d'escamoter le nom de Ricky WOODFORD (bien des hommes ont péri en voulant faire cela) et ne se donne même pas la peine de citer sa source! Ce bloggeur du dimanche, qui en plus ose se prétendre catapulteur de loutres, mériterait un bon kilo de spams pour du viagra sur son blog moisi.
Mon petit doigt me dit que Roulioo77 fait partie du P.A.C. Décidément, ces enfoirés...oh, excusez moi, je voulais dire ces ENCULÉS sont partout sur la toile et ne perdent pas une occasion de nuire à notre noble art.

14 octobre 2008

Sauve un patron , catapulte une loutre

Nous, les catapulteurs de loutres, on a la main sur le coeur. Quand un ami est dans le besoin nous savons nous mobiliser. C'est pourquoi la Fédération Internationale de Catapultage de Loutres (FICL) a décidé de donner un coup de pouce à tous nos amis patrons du CAC 40 et autres Dow Jones qui ont quitté leurs entreprises par ces temps de crise sans les parachutes dorés qui leur revenaient de droit. Quelle injustice pour ces hommes de labeur! Doivent-ils être chassés des sociétés qu'ils ont managées sous des prétextes fallacieux, sans un sou? Non! Ces fers de lance de l'économie mondiale doivent recevoir les millions (d'euros ou de dollars) qu'ils méritent. C'est pourquoi la FICL va organiser trois meetings simultanés dans le monde où professionnels et catapulteurs amateurs pourront s'adonner aux joies sanglantes de l'explosion de loutres. Les profits reviendront intégralement à tous les patrons qui, à travers le globe, n'ont pas eu le golden parachute espéré.

Ces meetings se dérouleront en Argentine, en Afrique du Sud et en Australie le 25 octobre prochain. Ils seront consacrés uniquement à l'épreuve de la "distance". Chaque catapulteur professionnel participera gratuitement. Toutes les grandes figures devraient être de la partie (moi par exemple je serai en Afrique du Sud). A côté des pros seront présents des quidams. De simples mortels, comme toi. Chacun pourra essayer de catapulter une loutre en échange d'un droit d'entrée (certes très élevé mais que ne ferait-on pas pour avoir le privilège d'envoyer une petite loutre grise s'écraser sur un mur en béton armé?). Ces trois fêtes populaires, une grande première pour notre sport, devraient rapporter plusieurs millions de dollars.

Patron du CAC 40, le catapultage de loutres réparera la terrible injustice dont tu fais l'objet!