30 juillet 2009

"C'était un petit cheval blanc...

...tous derrière, tous derrière". Je voulais commencer par cette célèbre chanson funky de Georges BRASSENS car je trouve qu'elle résume bien l'ambiance de mon blog en ce moment. En effet, vous avez du remarquer que je n'avais pas écrit depuis janvier. Alors que? quoi? qu'est-ce?

En fait un article me pose problème. Je n'arrive pas à le terminer et ça bloque tout. Avec le temps il m'a fait perdre l'envie d'écrire. Je vais essayer de relancer la machine mais entre temps je vous conseille d'aller sur le site de CNN qui propose, dans sa section sport, un résumé bien foutu de toutes les compétitions de catapultage de loutres.

Je crois que j'ai besoin de méditer un peu, de me ressourcer ou de sniffer de la colle.

31 janvier 2009

L'effet Mancini

L'histoire du catapultage de loutres est parsemée de ces aventuriers qui ont un jour su dire non à la routine et faire un gros bras d'honneur aux bonnes moeurs. Parmi eux un homme ou du moins un demi homme : Pedro MANCINI.

La biographie de MANCINI est assez floue. On sait juste qu'il est né quelque part en Italie et a vécu vingt ans dans un sac de sport Adidas avant de s'adonner au catapultage. Ce petit être au physique ingrat aurait pu rester dans l'anonymat si le 1er juillet 1999 à Houston (Texas) il n'avait pas réalisé un coup extraordinaire. Coup qui aujourd'hui porte son nom : "l'effet MANCINI".
Resituons le contexte. 1er juillet 1999 à Houston, il fait une chaleur accablante. Il fait tellement chaud que ce jour là de nombreux piétons se retrouvent prisonniers du macadam fondu (on dénombrera d'ailleurs de nombreux morts). Le stade de la ville est rempli pour le meeting de catapultage de loutres. Les Texans ont toujours aimé notre sport. Ils aiment cette violence gratuite teintée de misogynie qui s'en dégage. Et dire que G.W. BUSH n'est plus Président...quel gâchis...Je disais donc, le stade est rempli et les catapulteurs prêts à jouer de leur grosse catapulte. MANCINI est confronté là à son premier meeting aux Etats-Unis. Alors que la compétition bat son plein Pedro s'aperçoit que s'il veut pouvoir concurrencer les autres athlètes il devra sortir un coup de génie. Dur de catapulter correctement quand on a les bras de la taille d'un stylo quatre couleurs. Il s'est alors souvenu d'une vidéo sur laquelle on voyait le grand John Philston B. BUTCHER catapulter, un jour de mai 1973, une loutre de telle façon qu'elle flottait dans l'air avec un mouvement d'hélicoptère. A l'époque B. BUTCHER avait fait preuve d'une habilité remarquable en faisant taper la tête d'une loutre sur le corps d'un juge afin de lui donner ensuite un mouvement de rotation caractéristique (à la loutre, pas au juge hein). MANCINI ne se sentant pas aussi adroit que le Maître a tenté une nouvelle approche : faire pivoter la loutre sur elle-même en la faisant rebondir sur les courants chauds latéraux. Le catapulteur italien propulse sa loutre droit devant lui et effectivement réussi à lui faire percuter une petite colonne d'air chaud et lui donne ainsi le même mouvement de rotation que celui d'un hélicoptère Bell UH-1 Iroquois. Certains spectateurs affirmeront même qu'à ce moment là la loutre tournoyante faisait le même bruit que les petits vietnamiens tombant sous la mitraille en 1971.

Ce moment magique, tel le célèbre saut de Dick FOSBURY, a permis a Pedro MANCINI de remporter la compétition et surtout, de se faire un nom dans le milieu du catapultage de loutres. Lui qui auparavant était réduit au rang de cendrier humain ou d'homme canon dans les cirques d'Italie est soudain devenu à son tour un maître es techniques de catapultage.

En 2000, grâce à ce lancer magique, il est élu "nain de l'année" par le magazine Times.

21 janvier 2009

Un loutrodrome pour Saint Benoît sur Orges

A Saint Benoît sur Orges, le temps n'est pas à la fête. Jean TARPITUCHE ne décolère pas. Ce brave président d'un petit club rurale d'un catapultage de loutres en a marre. Lui et ses acolytes n'en peuvent plus de devoir catapulter sur le parking du Shopi local. Il veut un lieu décent pour exprimer sa passion meurtrière. C'est pourquoi il a écrit au maire pour lui demander la construction d'un "loutrodrome" (qui, en général, est un stade). Le club des "éperviers" (l'association des boulistes de St Benoît sur Orges), par solidarité, a menacé la mairie d'une grève de la boule si leurs amis catapulteurs n'obtenaient pas gain de cause.
Jean TARPITUCHE n'est pas le genre d'homme a râler pour un oui ou pour un non. Non, il est homme de principes, comme tous les catapulteurs de loutres. Il a pris sur lui et pendant des années son club de catapultage s'est exercé sur le parking. Mais, trop c'est trop. Trop de clochards tués par les retombées des loutres catapultées. Trop d'enfants devenus paraplégiques car catapultés par accident. Et bien trop de lots de quatre paquets de pain de mie Leader Price écrasés avant même d'être rangés dans le coffre de la twingo.

Ça suffit! Le club des catapulteurs de Jean TARPITUCHE vous demande votre aide. Si vous voulez qu'enfin un stade digne de ce nom voit le jour à Saint Benoît sur Orges et que le parking du Shopi retrouve sa tranquillité veuillez faire vos dons sur www.unloutrodromepoursaintbenoitsurorges.com*.

Ne laissez plus les catapulteurs souffrir.

* : don ne pouvant être inférieur à 523 euros. Non déductible des impôts. Tout contrevenant se verra offrir une VHS de "bienvenue chez les ch'tis".

05 janvier 2009

Bonne année...merde, où j'ai foutu les chips?

Nous pensions tous mourir fin 2008 lors d'un grand suicide collectif du à la crise, il n'en est rien! Nous avons vu 2009. Comme le dirait les quinquagénaires célibataires angoissées : bonne année! Bonne année de catapultage de loutres à vous chers lecteurs.

2008 a été une grande année pour notre sport. Le point culminant étant les Jeux Para Olympiques de Pékin. Elle a été aussi marquée par une activité croissante du Parti Anti Catapultage qui, par de nombreux subterfuges, a tenté de déstabiliser notre noble art. 2009 sera une année de transition, aucune grande compétition avant 2010 (championnats du monde) mais toujours les nombreux meetings internationaux. Elle sera pleine de surprises plus surprenantes les unes que les autres. Elle marquera aussi le retour du sémillant François MYSTÈRE.

Encore une fois, bonne année! Que 2009 soit remplie de loutres catapultées et de tournevis cruciformes.