22 septembre 2006

L'interview moisie d'un grand espoir avec un grand A

Le catapultage de loutres français porte en son sein de nombreux espoirs. De futures étoiles. Des "stars to come" comme disent les Anglo-Bretons. J'en fus un. Mais j'ai vieilli...de peu hein mais place aux jeunes!

Aujourd'hui je veux vous présenter un de mes poulains, élevé au bois de copeaux et aux pepitos : Jacques-Benoît Ravaloche (cf photo). Allez, interview moisie :

-P'tit Praince : "Alors Jacques-Benoît, première question, question flash j'ai envie de dire, quel âge as-tu?"
-Jacques-Benoît Ravaloche : "J'ai seize ans."

-PP : "La vache! Seize ans? Avec ta sale gueul...ton drôle de visage j'aurais bien dit quarante deux moi! Deuxième question, question vie, tu peux nous dire d'où tu viens, ce qui t'a amené ensuite au catapultage de loutres?"
-JBR : "Tout d'abord, la drogue. Ensuite une passion, un coup de coeur. Ma mère est éleveuse de loutres dans le Loir-et-cher et mon père est constructeur de Trabants. Tout me prédestinait à devenir catapulteur de loutres. Ensuite je t'ai rencontré, un soir d'hiver...dans un bois...nous étions amoureux..."

-PP : "Je t'arrête de suite jeune éphebe. Notre vie intime ne regarde que nous...nous et les étoiles (La solitude du porte clés, Rimbaud, page 21). Oui, nous nous sommes rencontrés et je t'ai tout appris...vraiment tout...et en profondeur...Je t'ai orienté vers un maître catapultier (un vieil ivrogne). Autre question, question actu, tu t'entraînes où, quand et comment?"
-JBR : "Avec toi dans une vieille usine désaffectée de Melun. Récemment, en plein catapultage je me suis coupé avec un morceau de taule rouillé. D'ailleurs tu m'as promis un vaccin antitétanique...j'ai froid..."

-PP : "Hé hé, c'est un bizutage! Sois fort champion! Sinon, question futur, question avenir, prochaine compétition préparée?"
-JBR : "Les championnats du monde junior en mars 2007. Je pense y avoir de bonne chance, notamment sur le top crash."

-PP : "Soyons foufous, soyons intrépides, question polémique, tu penses quoi des révélations de doping dans notre beau sport?"
-JBR : "Non."

-PP : "Euh...ok...Dernière question, question interrogation. Pourquoi, et je me pose la question depuis pas mal de temps maintenant, as-tu sur l'épaule cet étrange perroquet?"
-JBR : "En fait c'est mon frère jumeau, Gustave-Ernest. On partage le même cerveau."

Jacques-Benoît Ravaloche est de ces jeunes êtres humains capables d'apporter les graines de l'espoir et de l'avenir en devenir, au delà du firmament stellaire...et vivent les Raelliens!

1 commentaire:

lisou powa a dit…

j'ai remarquer qu'il n'y avait aucun commentaires et ça m'a fait de la peine... c'est triste il faut dire...
donc j'y vais, je me lance, pas de tabous, pas de blabla et caetera et caetera (culture quand tu nous tiens!):
J'ADORE! vive les loutres catapultées et gloire à leur courage!!!
je proposerai meme une chtite minute de silence...